Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Le secteur démocratique dresse un bilan catastrophique du pouvoir en place et se positionne pour 2021

Secteur Démocratique

Le secteur démocratique dresse un bilan catastrophique du pouvoir en place pour l’année 2020 et présente ses perspectives pour la prise du pouvoir.

Le porte Parole du Secteur Démocratique et Populaire, Me André Michel, membre de la Direction Politique de l’opposition Démocratique (DIRPOD) dans un texte acheminé à la rédaction de Juno7, a considéré le Bilan sous trois angles : 1) La Question institutionnelle 2) Justice, Sécurité et Droits Humains 3) La Question économique.

D’abord sur le plan institutionnel, l’opposant a démontré que le Président Jovenel Moïse a mis à plat toutes les institutions républicaines. Quand Jovenel Moise est arrivé au pouvoir, toutes les institutions démocratiques étaient en place. Le parlement était en fonction.

Les collectivités territoriales étaient en Fonction. Il y avait un DGPNH avec un mandat Constitutionnel. Les institutions financières fonctionnaient à plein Régime. Aujourd’hui, à 44 Jours de la fin du Mandat constitutionnel de Jovenel Moise, tout est à terre. C’est la catastrophe institutionnelle. C’est l’hécatombe démocratique.La déchéance est totale.

C’est surtout le monde à l’envers, ajoute-t-il. Un président qui s’est réjoui d’avoir, le deuxième lundi de Janvier 2020, rendu caduc le parlement alors que l’article 136 de la Constitution Charge le président d’assurer le Fonctionnement régulier des Institutions de la République. Nous sommes donc face à un Président qui a littéralement détruit toutes les institutions démocratiques pour réunir à contrôler tous les pouvoirs de l’Etat.

Entre Janvier 2020 et aujourd’hui, Jovenel Moise a pris 44 décrets et 36 arrêtés dans des domaines divers qui, en principe, relèvent de la compétence du Parlement. 36 + 44 = 80. Le Président Jovenel Moise, entre le deuxième lundi de Janvier 2020, date de la dissolution du parlement, et aujourd’hui, 26 Décembre 2020, a Violé la Constitution 80 fois.

Ensuite, du point de vue de la Justice, Droits Humains et Sécurité, il estime que la Justice est dysfonctionnelle. Les tribunaux de première instance ne fonctionnent presque pas. L’année 2020 a été ponctuée de grèves, à tour de rôle , des huissiers, des greffiers et des Magistrats assis. Depuis 3 semaines, les parquetiers entrent en grève pour exiger de meilleures conditions de travail.

Les portes de la Cour d’Appel de Port-au-Prince , qui a juridiction sur 4 tribunaux de Première Instance( Croix Des Bouquets, Petit Goave, Port-au-Prince et Jacmel) sont fermées depuis plus de 12 Mois. Il y’a donc plus de 4 millions de Citoyens qui ont passé plus de 12 Mois sans le moindre accès à la Justice d’Appel dans ces dernières juridictions. C’est une catastrophe.

Selon André Michel, le Pays n’a jamais vécu une telle insouciance vis à vis de la Justice. Des gens qui sont en prison, parmi eux, les prisonniers politiques, des commerçants qui ont besoin de faire lever des scellés apposés sur leurs entreprises, sont purement, simplement et systématiquement interdits d’accès à la Cour d’Appel de Port-au-Prince pendant plus de 12 mois . Les avocats sont carrément au chômage à travers la République. Tout ça ne dérange absolument rien dans la République de Jovenel Moise.

En ce qui concerne les Droits Humains pour l’année 2020, selon les chiffres du RNDDH, une organisation de Droits Humains dont la crédibilité n’est plus à démontrer, 938 personnes ont été tuées dans le cadre de l’Insécurité généralisée et programmée. Pas encore de chiffres disponibles pour le Nord et le Sud’Est. Plus de 185 personnes ont été assassinées dans des Massacres d’Etat perpétrés au Pont Rouge et à Cité Soleil.

Dans ces massacres, 25 femmes et 5 enfants ont été tués par la fédération des Groupes Armés, G 9, dirigée par Jimmy Cherizier( BBQ), un chef de gang proche du Pouvoir. Cette organisation criminelle a été mise en place par le Pouvoir, via la CNDDR, pour réduire la capacité de Mobilisation de l’opposition dans les quartiers Populaires.

Me André Michel avance que les chiffres relatifs aux différents Massacres organisés à Bel’air ne sont pas encore disponibles. A noter que 9 massacres d’Etat dans lesquels ont péri plus de 306 personnes ont été perpétrés dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince pendant les deux dernières années , toujours selon le RNDDH. Le Gouvernement a donc transformé le Pays en un abattoir humain. C’est la mise entre parenthèses des Droits Humains.

Enfin, sur le plan économique, la libéralisation du Marché a contribué à accélérer la dépendance économique Nationale. La production diminue chaque année alors que l’aide et l’importation augmentent. Aucun support technique et financier n’a été apporté par l’Etat au Secteur Agricole. Sur le plan structurel, le ministère de l’Agriculture ne fonctionne presque pas .Les bureaux agricoles appelés communément BAC n’existent pratiquement plus. Avec la fermeture des BAC, il n’y a plus de service de proximité agricole pour le Paysan Haitien.

Me André Michel affirme que les agronomes responsables de ces structures n’ont pas reçu leurs salaires. Ils n’ont reçu absolument aucun moyen de l’Etat. Les directions départementales du Ministère de l’Agriculture fonctionnent timidement et n’offrent plus de service agricole. L’agriculture est donc abandonnée dans un pays essentiellement agricole.

Pour l’année 2020, on ne peut pas parler de Bilan. On doit parler de catastrophe tout simplement. De janvier à août 2020, c’est la sécheresse qui a affecté plusieurs départements géographiques du pays. Dans les zones où il y’a eu production, des bandits notoires ont empêché les paysans de faire la récolte. D’un autre côté, plusieurs cultures font face à des pestes et des maladies( cocotier, bananier, Petit-mil, Riz, patate, mazonbèl, etc) Toutes les fermes agricoles de l’Etat sont quasiment dysfonctionnelles.

Toujours selon lui, on ne peut plus parler de l’élevage qui a toujours été le compte en banque du Paysan. Les Madan Sara n’ont plus accès aux produits agricoles. Elles ne peuvent ni circuler dans les zones de production, ni venir à Port-au-Prince; le Pays étant pris en otage par des Groupes Armés. On parle de la Faim chronique même dans les zones de production agricole. Quelle aberration ?? Quand, dans le cadre des élections de 2016, Jovenel Moise est arrivé au pouvoir en 2017, 4.5 millions de personnes étaient dans l’insécurité Alimentaire.

Aujourd’hui, samedi 26 Décembre 2020, à 44 Jours de la fin de son mandat Constitutionnel, plus de 7 millions de personnes se trouvent dans les conditions d’insécurité alimentaire aiguë. Le pays est en train de vivre une situation de pauvreté atroce. Notre pays est riche en potentialités agricoles. Avec seulement 20% de notre territoire bien exploité, nous produirons des aliments pour nourrir plus de 30 millions d’habitants.

Perspectives Politiques

Pour le leader de l’opposition André Michel les perspectives politiques concernent au prime abord le Mandat constitutionnel de Jovenel Moïse qui prendra fin, a-t-il martelé, indiscutablement le 7 Février 2021. Dans ses explications, les articles 134-2 de la Constitution et 239 du décret électoral du 2 Mars 2015 sont clairs. Ce sont les élections de 2016 , continuées en 2017, qui ont permis à Jovenel Moïse d’accéder au Pouvoir.

Le Temps Constitutionnel est un temps fatal pour répéter les Professeurs Sonet Saint Louis et Mirlande H Manigat. Le temps constitutionnel ne tient pas compte des péripéties électorales. Par exemple, il y a des députés( Jean Marcel Lumerant, Joseph Manès Louis) qui ont passé seulement 3 ans au parlement en raison des difficultés électorales enregistrées dans leurs circonscriptions respectives. Il y’a des Sénateurs( Dieudonne L Etienne par exemple ) qui ont passé seulement 3 ans au Parlement alors que le Mandat Constitutionnel est de 6 ans. Il ne saurait y avoir deux poids deux mesures en matière d’application constitutionnelle.

Par ailleurs, l’homme politique estime que le pouvoir en place s’enlise dans une spirale criminelle. Celui qui a tué peut continuer à tuer pour se protéger. Après avoir commis des crimes de Sang et financiers comme l’assassinat du Batonnier Dorval, l’exécution de Grégory St Hilaire, la dilapidation des 4.2 milliards de dollars américains du Fonds PETROCARIBE, le Massacre d’état de la Saline, les massacres de Pont-Rouge et de Cité Soleil, le massacre de Carrefour Feuille, les hommes au Pouvoir sont condamnés à se maintenir au pouvoir pour échapper à la fureur de la Justice pénale.

Comme un appel à la révolte aux forces démocratiques et Progressistes, Me Andre Michel les invite à se mettre ensemble pour Préparer la Grande Mobilisation Citoyenne pour le Respect de la Constitution. Et, de rechercher le Consensus Nécessaire sur la Gouvernance de la Transition. A ce niveau, la mise en discussion de la Proposition de Sortie de Crise de la DIRPOD est une contribution remarquable. “Il faut continuer les Consultations pour faire émerger une proposition de Sortie de crise. Cette transition doit être la dernière. Pour qu’elle soit la dernière, il faut qu’elle soit bien préparée et bien définie.

En savoir plus :

L’Argentine devient l’un des rares pays d’Amérique du Sud à légaliser l’interruption volontaire de grossesse

Written By

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice)

Plus de contenu

Actualités

“Religions pour la paix” n’a pas l’autorité morale et l’indépendance politique nécessaire pour conduire un quelconque dialogue selon le Secteur Démocratique et Populaire. Port-au-Prince...

Politique

Médiation et négociations: le Secteur Démocratique et Populaire demande à la DIRPOD de prendre ses distances à la démarche de Religion pour la paix...

Politique

Le Secteur Démocratique et Populaire (SDP) renforce sa coordination nationale et relance la mobilisation dans l’espoir de renverser Jovenel Moïse. Port-au-Prince , Haïti .-...

Actualités

Nan yon nòt ki pote dat 12 mas 2021 epi ki siyen pa ansyen senatè Joseph Joël John, ansyen depite Ulrick St Cyr ak...