Connect with us

Politique

Levée de bouclier contre la formation du nouveau CEP

Published

on

Levée de bouclier contre la formation du nouveau CEP
bongu j7

Des structures politiques de l’opposition dont le RDNP et MTVAyiti continuent de dénoncer la formation du nouveau CEP.

La New England Human Rights Organization, pour sa part, désapprouve la représentante de la diaspora au sein du CEP.

Port-au-Prince, Haïti.- La décision du président Jovenel Moïse de nommer les 9 nouveaux conseillers électoraux soulèvent la colère des dirigeants de partis politiques de l’opposition. Des structures comme le Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP) et le Mouvman Twazyèm Vwa (MTVAyiti) dénoncent la formation illégale du nouveau Conseil Électoral Provisoire. Ces organisations politiques de l’opposition n’en finissent pas de dénoncer une violation grave de la Constitution au regard de la mission des nouveaux conseillers électoraux nommés par arrêté présidentiel du vendredi 18 septembre 2020.

Le RDNP exige le retrait de l’arrêté nommant les 9 membres du CEP

Le secrétaire général du Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP), Éric Jean Baptiste, appelle le président Jovenel Moïse à faire retrait sans délai de l’arrêté nommant les 9 nouveaux membres du Conseil Électoral Provisoire. L’entêtement du chef de l’État va plonger le pays dans une catastrophe sans précédent tenant compte de la mission spécifique confiée aux nouveaux membres du CEP d’organiser un référendum pour changer la constitution selon l’homme d’affaires, Eric Jean Baptiste.

Suzuki 9.99

Ces agissements de Jovenel Moïse et du régime PHTK peuvent plonger le pays dans une crise de violence sans issue fait remarquer Éric Jean Baptiste, secrétaire général du RDNP qui se dit toutefois favorable à une nouvelle constitution capable de relancer la nation sur de nouvelles bases.

Une élection rangée pour les candidats du pouvoir selon le président du MTVAyiti, le Dr Réginald Boulos

Réagissant à l’annonce de l’installation des 9 nouveaux membres du CEP prévue ce mardi 22 septembre 2020 au Palais National , le président du MTVAyiti, le docteur Réginald Boulos, estime que cette structure très décriée depuis sa nomination va organiser des élections frauduleuses au bénéfice des candidats du pouvoir en place . Le référendum envisagé par le pouvoir exécutif a pour but d’approuver les velléités du président Jovenel Moïse indique le responsable du MTVAyiti dans un message publié sur son compte twitter. Le docteur Réginald Boulos rappelle par ailleurs le symbolisme du 22 septembre, la date choisie pour l’installation des conseillers électoraux sous la dictature des Duvalier.

New England Human Rights Organization dénonce les ingérences malhonnêtes de la communauté internationale

La New England Human Rights Organization, organisation de défense des droits humains basée à Boston aux États-Unis , affirme ne peut plus supporter les ingérences malhonnêtes et anti-professionnels de certaines délégations étrangères. Selon la NEHRO, il est évident que Jovenel Moise bénéficie de leur appui pour continuer de trainer le pays et la démocratie dans la boue.

« Il est regrettable de voir des citoyens que l’on croyait honnêtes, se laissent tenter par les promesses fallacieuses d’un homme amoral, et par ainsi se font le complice du pillage des fonds publics, de l’humiliation et de la dégradation du pays. » écrit le président de la New England Human Rights Organization, Josué Renaud dans cette note de protestation en date du 21 septembre 2020.

Le militant des droits de l’homme Josué Renaud en a profité pour dézinguer la représentante de la diaspora au CEP Esperencia César. Selon Josué Renaud, madame César était à la recherche d’un emploi en Haïti depuis quelques temps.

En savoir plus:

Trafic d’armes: deux individus arrêtés, 5 pistolets et des munitions saisis en l’espace de 72 heures

Nissan
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 992,823 other subscribers

Archives