Connect with us

Actualités

L’OPS s’attend à un “tsunami” de cas de covid-19 en Amérique latine et dans les Caraïbes

Published

on

Covid-19 Haïti, Coronavirus
Alez_728

La directrice de l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS), Carissa F. Etienne, a appelé vendredi 3 avril à la collaboration du secteur privé avec les pays d’Amérique latine et des Caraïbes “en réponse au tsunami de cas de contamination au COVID-19” auquel ces pays seront confrontés. 51 pays et territoires des Amériques sont déjà touchés par la pandémie.

Lors d’une réunion virtuelle de la plateforme d’action sur le Coronavirus pour l’Amérique latine du Forum économique mondial, le Dr Etienne a fait savoir qu’il faut s’attendre à ce que des millions de vies soient directement et indirectement touchées par le COVID-19. Des vies seront perdues, la santé et le bien-être des peuples sont directement menacés, les systèmes de santé sont déjà débordés et des travailleurs de la santé poussés à leurs limites.

Nous devons faire appel aux capacités et aux ressources du secteur privé de la santé, y compris les fournisseurs commerciaux et à but non lucratif de produits et services de santé. Nous pouvons bénéficier de votre capacité à innover, à produire et à fournir en cette période de grand besoin“a-t-elle déclaré.

Passe au vert

La directrice de l’OPS a aussi demandé à la session du forum des ministres, des PDG et des cadres supérieurs qui dirigent la réponse au COVID-19 de travailler main dans la main avec les gouvernements pour planifier l’utilisation et maximiser la disponibilité des ressources.

Elle a appelé les dirigeants du secteur privé à “nous aider, ainsi que les pays d’Amérique latine et des Caraïbes, à résoudre le défi le plus important et le plus immédiat auquel nous sommes confrontés : l’accès à des tests COVID-19 de qualité et abordables, et à des équipements de protection individuelle, ou EPI”.

Le secteur privé a un rôle important à jouer pour assurer la résilience des systèmes de santé. Vos ressources, y compris les services de santé, les installations, les laboratoires, la capacité logistique de transport, le personnel, les systèmes d’information, la technologie et les équipements – y compris les équipements clés tels que les ventilateurs – peuvent facilement être mis à disposition pour augmenter la capacité du système de santé“, a déclaré le Dr Etienne.

Depuis le début de l’épidémie de COVID-19, l’OPS aide les pays à surveiller le nouveau coronavirus et à rechercher les contacts, à effectuer des tests, à accéder aux fournitures vitales, notamment aux EPI, et à réorganiser les services de santé pour se préparer au COVID-19, à communiquer les risques et à mettre en œuvre des stratégies qui renforcent la résilience des systèmes de santé.

Le secteur privé, a déclaré la directrice de l’OPS, peut également “innover et développer la science et la technologie dont nous avons besoin”. Assurez-vous que vos produits répondent aux normes réglementaires internationales. Lors du développement et de la commercialisation d’un nouveau vaccin pour COVID-19, veillez à mettre en place des mécanismes pour garantir l’accès universel au vaccin“.

À mesure que la pandémie progresse et que des millions de personnes sont touchées sur le plan économique, travaillez avec vos partenaires et avec les gouvernements pour renforcer les filets de sécurité pour tous, mais en particulier pour les plus vulnérables. Le secteur privé a un important rôle de sensibilisation à jouer à cet égard“, a-t-elle ajouté.

En plus de l’OPS, le président de la Banque interaméricaine de développement, Luis Alberto Moreno, et la secrétaire exécutive de la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes, Alicia Barcena ont participé au forum du WEF. Moreno et Barcena ont également abordé l’impact social et économique que le COVID-19 aura sur les pays pendant et après l’épidémie.

A lire aussi:

Le Coronavirus fait 1480 morts en 24 hrs aux États-Unis

Advertisements

John F. Moreau (PDG) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Météorologiste)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 966,926 other subscribers

Commentaires

Archives

Advertisements

On en Parle