You dont have javascript enabled! Please download Google Chrome!
Publicités
Connect with us

Actualités

Pedernales: La chasse aux haïtiens est loin d’être terminée.

Published

on

Les ressortissants haïtiens vivant à pedernales, province dominicaine située à l’extrême sud-ouest de la république voisine, sont loin d’être épargnés de la chasse aux haïtiens déclarée depuis lundi par les dominicains au niveau de cette zone frontalière.

L’ultimatum de 24 heures donné par les dominicains aux haïtiens pour se déguerpir de leur ville a expiré depuis hier mardi (¬¬ 10 heures). Selon les informations recueillies par l’agence Juno 7, la police et les militaires dominicains, des agents du corps spécialisé dans le contrôle des frontières¬( Cesfront¬) et la police nationale d’haiti continuent à rechercher les trois haïtiens qui seraient à l’origine de la mort du couple dominicain, Julio Perez Feliz et sa femme Leyda Urbáez, assassiné le 20 fevrier dernier. De leur coté, les dominicains sont plus que motivés à venger le mort de leurs compatriotes. Et de fait, Maribel Feliz Matos, une sœur du defunt Julio Perez Feliz, promet la guerre .

Malgré l’implication de la PNH dans les recherches, certains dominicains ,agents de police y compris, sont persuadés que la police nationale d’haïti aurait déjà appréhendé l’un des présumés assassins et refuse de le confier aux autorités pour être jugé conformément aux lois dominicaines.

Afin d’éviter le pire, les autorités des deux pays ont convenu de tout suspendre au niveau de ce point frontalier pendant au moins 7 jours.

Lu 1 684 fois

Publicités
Advertisement

Commentaires

Publicités

Archives

Publicités

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!