Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

République Dominicaine: création d’une table ronde pour suivre la crise en Haïti

République Dominicaine: création d'une table ronde pour suivre la crise en Haïti

République Dominicaine: création d’une table ronde par le gouvernement  pour suivre la crise en Haïti

Le gouvernement a mis en place le 8 novembre un comité de suivi et de consultation sur la crise qui touche Haïti, selon le ministre administratif de la présidence, José Ignacio Paliza.

Le fonctionnaire a annoncé cette information après une réunion au Palais national avec les représentants de plus de 30 organisations politiques et sociales. M. Paliza a indiqué que la table sera composée de neuf membres, quatre partis majoritaires et quatre partis minoritaires, dirigés par un délégué du gouvernement.

Juno7 PUB

“Dans ce cas, aujourd’hui, nous sommes tous réunis une fois de plus dans ce Palais national, en signe d’engagement de toutes les organisations politiques, de tous les intérêts du pays, unis indépendamment des différences qui nous éloignent traditionnellement et ayant très clairement la nécessité de sauvegarder la souveraineté nationale, ainsi que les intérêts nationaux”, a-t-il déclaré.

Il a immédiatement annoncé que la table ronde tiendra sa première session vendredi prochain, au cours de laquelle seront recueillies de nombreuses propositions qui ont été discutées dans le cadre des deux réunions précédentes, et qui, selon lui, “seront de la plus haute importance pour les différentes initiatives gouvernementales que le président Luis Abinader a annoncées”.

Le ministre réitère son appel

José Ignacio Paliza a réitéré l’appel à la communauté internationale pour qu’elle accorde l’attention nécessaire à Haïti et qu’elle prenne conscience que ce pays a besoin de tout son soutien pour résoudre sa crise.

Il a souligné que, lors de la réunion d’hier, “tous les participants ont convenu de leur soutien sans restriction à la sauvegarde de la frontière entre la République dominicaine et Haïti”.

“Dans ce sens, nous soutenons les initiatives déjà entreprises, qui ont amené à la frontière plus de 12 000 soldats et tout autre effort de cette nature, un investissement qui peut sauvegarder notre territoire, ainsi que protéger la ligne de démarcation entre les deux pays”.

Il informe que le président Luis Abinader sera informé des différentes idées qui ont été proposées.

Il a déclaré que la plus forte des annonces que le pays peut recevoir, concernant cette question, est “le fait que toutes les organisations politiques sont unies pour obtenir le meilleur positionnement en tant que pays face à cette crise et pour faire connaître la vision qui les unit en tant que pays dans tous les milieux internationaux”.

Antoliano Peralta, conseiller juridique du pouvoir exécutif, et Andrés Lugo, vice-ministre du gouvernement et de la société, ont assisté à la réunion.

Sigfrido Pared Pérez, Julio Cesar Valentín et Iván Lorenzo ont pris part à cette réunion pour le Parti de la libération dominicaines (PLD); pour la Force populaire, Manolo Pichardo et Inocencio García ; pour le Parti révolutionnaire dominicain (PRD), Peggy Cabral et Héctor Guzmán, tandis que pour le Parti réformiste social-chrétien (PRSC), Federico Antún Batlle et le délégué politique à la Commission électorale centrale (JCE), Tácito Perdomo Robles.

D’autres forces politiques ont également participé à cette rencontre et le principal sujet abordé lors du conclave était la crise en Haïti et son impact sur le pays.

République Dominicaine: création d'une table ronde pour suivre la crise en Haïti

En savoir plus:

La PNH renforce un couloir pour faciliter la distribution du carburant de Varreux

Diplômée en sciences juridiques, finissante en Psychologie, commis-comptable. Coordonnatrice de ACIDDUH ( Association des citoyens pour le développement durable en Haïti) . J'aime la nature, la vie et les gens. Je suis encore cette fillette curieuse qui a envie de tout savoir et qui n'a pas peur de prendre des risques. Tout ce que mon esprit peut concevoir et croire, il peut le réaliser.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus de contenu

Actualités

 Crise institutionnelle en Haïti : l’OEA pointe du doigt des forces endogènes du pays et la communauté internationale. Selon elle, c’est le résultat direct...

Monde

 République dominicaine : 43 féminicides ont été enregistrées depuis le début de l’année 2022 En République dominicaine la violence sexiste continue de faire des...

Actualités

 République dominicaine : 32 000 accouchements de mères haïtiennes enregistrés en 9 mois Les autorités sanitaires en République dominicaine indiquent avoir enregistré 32 000...

Migration

 RD: plus de 48 mille migrants haïtiens sans papiers rapatriés de janvier à juin 2022 Quelque 48 594 Haïtiens qui se trouvaient illégalement en...