Connect with us

Cuba

Régine Lamur, Ambassadeur nommé à Cuba, n’a pour boussole que les intérêts d’Haïti

Published

on

Régine Lamur, Ambassadeur nommé à Cuba, n'a pour boussole que les intérêts d'Haïti
MG3

Régine Lamur, Ambassadeur nommé à Cuba, n’a pour boussole que les intérêts d’Haïti pour une meilleure captation des fruits de la coopération bilatérale.

Régine Lamur, traîne une carrière longue comme le bras au service du pays dans la diplomatie et l’administration publique. Sa nomination, par arrêté présidentiel du 16 novembre 2020, au poste d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire à Cuba, est la preuve que l’administration Moïse/Jouthe croit toujours au travail qu’elle effectue depuis plus d’un an dans ce pays.

Chargée d’Affaires a.i à l’Ambassade d’Haïti à Cuba de juin 2019 à date, Régine Lamur détient à présent les clés de la Mission Diplomatique d’Haïti à Cuba, un pays ami. Il s’agit là non seulement d’une promotion à un rang plus élevé mais surtout une confiance renouvelée du Président de la République pour défendre les intérêts et priorités d’Haïti.

Des idées ? Elle en a plein la tête. De la motivation pour les matérialiser ? Elle se sent d’attaque tous les jours avec la même envie: celle de bien représenter son pays. Quitte à se taper 8 heures de trajet et enchaîné plusieurs réunions de suite le lendemain, ou à se rendre à Santiago de Cuba, après 13 heures de route, pour encadrer des étudiants haïtiens, Mme Lamur se laisse guider par son dévouement à se mettre au service des compatriotes haïtien en terre cubaine. Et, à défendre les intérêts stratégiques du pays dans ses relations avec Cuba.

« Ma nomination est un signe clair envoyé par la chancellerie et la présidence que la République d’Haïti veut institutionnaliser ses relations avec Cuba. Pour franchir ce pallier, en plus de la routine dans une ambassade, il faut savoir innover. Pour moi, l’ambassadeur est un serviteur de la nation alors il doit être guidé dans ses choix et ses initiatives par les priorités de son pays comme boussole. Et, flairer des opportunités pour ses concitoyens », a-t-elle en effet confié à Juno7.

Officier

L’Ambassadeur Régine Lamur, énergique, dynamique, avec un verbe qui coule à flot et laissen entrevoir une grande passion pour la diplomatie et une conviction débordante quand à l’idée qu’il faut toujours prendre les intérêts d’Haïti comme boussole est l’une des rares femme dans la diplomatie haïtienne. Parmi les 12 derniers à être nommés, elle et Rachel Coupoud, Ambassadeur d’Haïti au Brésil, sont les seules femmes qui y figurent.

« Faire carrière en diplomatie est une preuve de mon attachement et de ma loyauté envers mon pays. C’est vrai qu’il s’agit d’un travail enrichissant qui vous permet d’avoir une idée de tout et sur tout car c’est au moyen des discussions et des échanges qu’on arrive à des résultats significatifs. En célébrant la bataille de Vertières à l’Ambassade, on a revisité la thématique de “l’Union”. Haïti a vraiment besoin de l’union -“tèt ansanm” – et du dialogue pour avancer », a exhorté le nouvel Ambassadeur d’Haïti à Cuba.

Une coopération dynamique : sa seule ambition

La terre de Fidel Castro a déjà fait bien des largesses à Haïti. Comment permettre, à présent, au pays de continuer à bénéficier grandement de sa bonne relation avec Cuba ? C’est la question à laquelle Régine Lamur, avec son expérience comme Chargée d’Affaires a.i à Cuba et Chef de Mission de la Représentation diplomatique d’Haïti au Panama pendant 8 mois, compte bien apporter une réponse.

« Les gouvernements haitien et cubains ont toujours exprimé leur désir de renforcer et même d’actualiser les protocoles de coopération dans certaines matières comme l’éducation, la santé, l’agriculture, la migration, l’environnement,, le sport pour ne citer que ceux-la. Nous avons aussi une bonne coopération en cours du point de vue hydraulique. En ce sens, l’Ambassade d’Haïti à Cuba, fera des recommandations et propositions afin de permettre au pays de bénéficier davantage de cette coopération bilatérale », a indiqué Régine Lamur.

En attendant la feuille de route à décerner par le Président et le Chancelier, elle croit dur comme fer à la nécessité de renforcer les liens d’amitié et de coopération entre les deux pays tout en priorisant les intérêts d’Haïti. De tels intérêts passent entre autres par l’accompagnement des étudiants haïtiens à Cuba, maintenir de bons rapports avec les cubains qui ont une ascendance haïtienne, établir de bons rapports commerciaux, favoriser la migration et les échanges culturels.

L’Ambassadeur Régine Lamur souhaite également mettre en valeur la « culture haïtienne et notre identité nationale » dans les relations bilatérales entre Haïti et Cuba. Elle a évoqué les cubains de parents Haïtien qui maintiennent toujours le créole comme langue. Ces derniers, précise-t-elle, envoient une image positive du pays là-bas. C’est pourquoi, entre autres, nous devons rehausser la culture haïtienne dans ce pays, ajoute-t-elle.

Coopération avec d’autres pays amis d’Haïti

Par ailleurs, quand ce n’est pas avec Cuba mais auprès des autres Chefs de Mission diplomatique accrédités en Haïti mais résidents à Cuba, l’Ambassadeur Lamur a déjà entamé des démarches de coopération qui se sont révélées fructueuses pour le pays. En juillet dernier, en pleine crise de Covid-19, la collaboration entre l’Ambassadeur de l’Inde accréditée en Haïti (avec résidence à Cuba), Madhu Sehti et Régine Lamur avait facilité l’envoi de quatre tonnes de médicaments et matériels médicaux en Haïti. Toujours avec l’Inde, et l’Arabie saoudite, elle veut implémenter un programme de bourses d’études techniques au profit des jeunes en Haïti.

Parcours de Régine Lamur

La nouvelle cheffe de Mission de la représentation diplomatique d’Haïti à Cuba, Régine Lamur est détentrice d’une maîtrise en Droit International et en Commerce International à Pontificia Universidad Católica Madre Maestra (PUCMM) de la République dominicaine. Elle a été Chargée d’Affaires a.i. d’Haïti à Cuba de juin à date; Ministre de la Jeunesse, des Sports et des Actions Civique de mars 2017 à septembre 2018; Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire d’Haïti au Panama, de janvier à juin 2016, Secrétariat Technique Commission mixte Haitiano-dominicain de entre 2012 et 2015 ; Conseillère à l’Ambassade d’Haïti en République dominicaine (Section Politique) entre 2004 à 2012. Elle parle couramment le créole, le français, l’espagnol et l’anglais.

En savoir plus:

Mobilisation du 18 novembre: l’opposition politique parle de réussite, Moïse Jean-Charles les traite de vagabonds

MG300

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 998,454 other subscribers

Archives