Connect with us

Actualités

Scandale au MHAVE: Gonzague Day et Yvon Bonhomme à couteaux tirés

Published

on

Scandale au MHAVE: Gonzague Day et Yvon Bonhomme à couteaux tirés
Fix Clairin Lakay

Une proposition indécente faite par le directeur administratif met le nouveau ministre et le directeur général du MHAVE dos à dos.

Scandale au MHAVE: Gonzague Day et Yvon Bonhomme à couteaux tirés

Le torchon brûle entre le nouveau Ministre des Haïtiens Vivant à l’Etranger, Louis E.Gonzague Day et le Directeur Général, Yvon Bonhomme pour une affaire de corruption. À l’origine de cette guerre froide, une tentative faite par le Directeur Administratif de cette institution, Beauvil Vilma, pour soudoyer son supérieur hiérarchique immédiat, Yvon Bonhomme.

MG Motors 720

Le DA a offert à ce dernier une allocation majeure pour carburant et pour sa carte de débit alors que la quasi-totalité des privilèges alloués au petit personnel a été suspendue. Une offre déplacée qui a value à monsieur Beauvil une lettre de blâme en date du 8 avril 2020, justifiée par l’article 188 alinéa 1 du décret sur la fonction publique.

Offusqué, Gonzague Day s’en prend au Directeur Général qui aurait, selon lui, choisi de faire fi du protocole administratif traitant ce genre de dossier dans l’intention de ternir son image. Dans une correspondance adressée à Yvon Bonhomme en date du 8 avril, il accuse celui-ci de vouloir l’éclabousser par ricochet avant de demander au Directeur Général d’éclairer sa lanterne sur cette décision unilatérale.

“Je profite de cette correspondance pour vous inviter à cesser les transferts abusifs que vous effectuez à tour de bras au sein du Ministère et cesser votre “vendetta”afin que nous puissions poursuivre en paix, sans le chaos que vous prenez un malin plaisir à semer”,écrit le ministre.

À son tour, le Directeur Général qui affirme avoir agi dans l’intention de combattre la corruption qui gangrène le MHAVE depuis des lustres, a recadré Gonzague Day, installé il y a moins de deux mois à la tête de ce ministère.

“Je me permets, Monsieur le Ministre, de porter à votre attention le fait que
depuis la campagne présidentielle du Président Jovenel Moïse, j’ai toujours
oeuvré pour que la corruption soit bannie au sein du gouvernement en
particulier et dans tout le pays en général. Donc en ces moments vraiment difficiles de la vie nationale, quand chaque gourde compte pour contrer les
ravages que peut causer la pandémie du Covid-19 dans le pays, je ne
saurais rester impassible devant l’action du directeur administratif du
MHAVE”,écrit-il tout en se questionnant sur la réelle motivation du ministre qui aurait donner l’impression que la lettre de blâme lui avait été adressée.

“Mais je dois vous avouer Monsieur le Ministre, que la partie la plus effarante
de votre lettre me laisse abasourdi ! Ecrire que j’aurais voulu ” éclabousser
votre personne par ricochet ” revient à dire que vous seriez associé en
quelque sorte à l’action du fonctionnaire réprimandé ! Je préfère croire
Monsieur le Ministre, que vos mots ne réflétent pas ce que vous pensiez”,souligne-t-il dans une correspondance de 4 pages dont copies conformes ont été acheminées et au président Jovenel Moïse et au Premier ministre Joseph Jouthe.

A lire aussi:

Nomination d’un nouvel évêque au diocèse de Port-de-Paix

Advertisements
Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 967,213 other subscribers

Commentaires

Archives

Advertisements

On en Parle