Connect with us

Politique

Le SDP appelle la Cour de Cassation à garder sa position concernant les membres du CEP

Published

on

Le SDP appelle la Cour de Cassation à garder sa position concernant les membres du CEP
Jac

Le Secteur démocratique et populaire appelle la Cour de Cassation à tenir tête au président Jovenel Moïse en refusant de recevoir la prestation de serment des nouveaux conseillers électoraux.

Port-au-Prince, Haïti.- La nomination par arrêté présidentiel le 17 septembre dernier des conseillers électoraux et leur présentation à la nation lors d’une cérémonie tenue au Palais National le 22 septembre dernier continuent de soulever des remous au sein de plusieurs secteurs de la vie nationale. Plusieurs secteurs de la vie nationale prennent leur distance avec les nouveaux conseillers électoraux censés les représenter. On peut citer entre autres les cultes réformés, le secteur syndical et la diaspora. Les conseillers électoraux se sont présentés à leurs bureaux à Pétion-Ville dans des circonstances qui suscitent des controverses. Des conseillers dont la nomination par arrêté présidentiel est toujours désapprouvée par le Secteur démocratique et populaire à travers une note de presse en date du 27 septembre 2020.

Les nouveaux conseillers électoraux ont été aperçus dans leurs bureaux sans avoir prêté serment par devant la Cour de Cassation, conformément au vœu de la Constitution. Cette démarche constitue pourtant un point crucial pour garantir une certaine légitimité en dépit des critiques. Des juges à la Cour de Cassation ont infirmé le quorum le 22 septembre dernier rendant toute prestation des nouveaux conseillers électoraux impossible.

Le Secteur démocratique et populaire salue le courage des juges de la plus haute instance judiciaire du pays pour avoir refusé la prestation de serment de ceux qu’il présente comme des imposteurs et des traîtres à la nation. De l’avis du SDP, la Cour de Cassation est restée fidèle à sa mission qui est de protéger la Constitution et les lois du pays.

L’organisation politique de l’opposition félicite ceux qui sont montés au créneau pour dénoncer un Conseil Électoral Provisoire constitué de manière frauduleuse, illégale et inconstitutionnelle. Ce CEP est investi de la mission d’organiser des élections frauduleuses au profit du pouvoir en place en vue de plonger le pays dans l’abîme croit savoir le Secteur démocratique et populaire.

Nissan

La mobilisation populaire demeure la meilleure arme pour débarrasser le pays de ses dirigeants actuels et mettre en place un gouvernement de transition affirme le SDP qui continue par ailleurs de réclamer justice pour toutes les victimes des massacres dans les quartiers populaires et d’assassinats horribles dont celui du Bâtonnier de l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince, maître Monferrier Dorval.

En savoir plus:

Crise en Haïti: le sénateur Joseph Lambert prône un dialogue politique de bonne foi

Lait Bongu

Communicateur social, journaliste, présentateur et animateur de radio. Originaire de Léogâne. Aime la lecture, la musique, le cinéma et la poésie

Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 992,984 other subscribers

Archives