Connect with us

Économie

Taux du dollar en baisse: le MCI incapable d’empêcher les dérives des opérateurs financiers et commerciaux

Published

on

Taux du dollar en baisse: le MCI incapable d'empêcher les dérives des opérateurs financiers et commerciaux
Officier

Alors que le taux du dollar a chuté sur le marché de change, le Ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI) se montre incapable d’empêcher les dérives des opérateurs financiers et commerciaux

En dépit de la publication du communiqué 003 faisant obligation aux acteurs commerciaux et financiers de libeller et d’afficher les prix des biens et services en gourdes et de cesser d’établir, par anticipation, des marges bénéficiaires exorbitantes en supputant d’éventuelles hausses de prix à leurs prochaines commandes, les acteurs concernés n’obtempèrent pas. Les plus rebelles restent les entreprises commerciales.

Selon les témoignages de plusieurs citoyens, certaines institutions continuent d’imposer leur propre taux en s’assurant de faire le maximum de bénéfices possibles à travers une spéculation plus que déloyale. D’autres se passent royalement d’afficher les prix en gourdes défiant ainsi les recommandations du Ministère du Commerce et de l’Industrie en la matière.

Dans un communiqué (004) publié le 31 août 2020 pour corroborer celui publié antérieurement, le MCI a accordé un délai de 72 heures à tous ceux qui exercent un commerce ou effectuent des transactions financières sur le territoire national haïtien pour se soumettre sans exception, à ses exigences. Dans l’intervalle, la débandade se poursuit de plus belle. Les recommandations du ministère n’atterrissent pas et les consommateurs continuent de subir.

Cette semaine, une grande entreprise de la place spécialisée dans la vente de meubles et d’articles électroménagers, a imposé à un client un taux avoisinant les 125 gourdes pour 1 dollar américain alors que le taux de référence de la Banque de la République d’Haïti (valeur moyen) était et est encore à 114 gourdes pour 1 dollar.

bongu j7

En somme, le rappel à l’ordre du MCI fondé sur l’arrêté du 19 septembre 2018 n’est autre que des mots. Les entreprises financières et commerciales continuent de tirer profit de la faiblesse de l’Etat et de son incapacité à faire respecter des mesures qu’il a lui même prises.

Dans son dernier communiqué, le Ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI) informe que tout contrevenant à ses exigences sera sanctionné conformément à la loi et les règlements en vigueur. Cette menace légitime aura toujours des effets d’annonces sans la mise en branle de son service de vérification, de l’avis de plus d’un.

En savoir plus :

Neymar testé positif au COVID-19

MG300

Journaliste Photographe , Webmaster, Community Manager, Web Developer (Étude en cours à Brigham Young University-Idaho, USA ).

Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 998,317 other subscribers

Archives