Connect with us

Tech

Technologie de paiement mobile, la Chine surclasse les États-Unis

Published

on

Photo credit : Pymnts

Suite aux nombreuses complications qu’impliquent l’obtention d’une carte de crédit en Chine et le manque de développement du système bancaire, le paiement mobile en profite au niveau de son développement et de son utilisation à un point tel qu’il pourrait, selon l’avis de nombreux spécialistes, débusquer l’argent liquide du pays!

L’expansion du marché des paiements mobiles en Chine n’a jamais autant pris le large. Seulement en 2016, le volume total des paiements mobiles ont atteint 5,500 milliards de dollars. Contrairement au marché américain qui n’a atteint que 112 milliards de dollars. Le paiement via les téléphones mobiles connait un grand succès dans les grandes villes chinoises telles que : Pékin, Shanghai, Guangzhou, Hangzhou. Grace au QR code facilitant les paiements via les services Alipay et Wechat, environ 80% des supermarchés acceptent les paiements mobiles. Petits commerçants et chauffeurs de taxi veulent tous adopter cette nouvelle méthode de paiement. Les églises aussi s’y mettent en acceptant des dons via le paiement mobile.

Des témoignages ont laissé croire que ce système de paiement est très sécuritaire et leur permet de mieux gérer leur fonds.

A Guangzhou, un propriétaire d’un magasin de sport, stipule que les achats en liquide ne représentent que 15% des revenus. De nos jours, la population est constituée des gens de moins de 40 ans et ils paient fréquemment via mobile. Une étude a même déclaré qu’en 2017, 84% des Chinois préfèrent les paiements mobiles. Contrairement aux États-Unis, seulement 20% des propriétaires des téléphones mobiles intelligente les utilisent pour faire des achats.

La Chine jouit de son retard en infrastructure et c’est pour cette raison qu’elle a pu bénéficier de ce grand avantage sur les Etats Unis, car les pays sans infrastructure existante peuvent développer les technologies les plus avancées à partir de zéro. En outre, les Américains ont l’habitude de payer avec des cartes de crédit et de débit et ils n’ont pas besoin de passer à la nouvelle technologie des paiements mobiles. Mais le sous-développement d’une telle infrastructure en Chine l’a aidée à franchir l’ère des cartes bancaires. Selon Guo Tianyong, directeur du Centre bancaire de l’Université centrale de l’économie et des finances de la République populaire de Chine, les nouvelles technologies s’améliorent, car elles n’ont pas de concurrents.

«Bien qu’aux États-Unis il existe des services de paiement mobile, comme Applepay, en Chine, ils sont beaucoup plus développés. Mais le fait est que les services bancaires sont moins développés. (…) Pour la population chinoise, qui n’avait que de l’argent liquide, c’est une véritable percée. Une personne peut oublier sa carte bancaire, mais son portable est toujours avec elle. Pour les vendeurs, les paiements mobiles sont également beaucoup plus pratiques. Des cartes bancaires nécessitent des équipements coûteux, comme par exemple un terminal. Alors que pour les paiements mobiles, il suffit aux commerçants d’ouvrir un porte-monnaie électronique et d’imprimer son code QR. Par conséquent, les paiements mobiles pour tous en Chine étaient beaucoup plus faciles et plus pratiques», a-t-il déclaré.

«Il y a eu des fraudes avec les cartes bancaires et les paiements mobiles. Aucune méthode de paiement ne peut être absolument sûre. Cependant, le bien vainc toujours le mal, les technologies chinoises dans le domaine de la prévention de la cybercriminalité ne cessent de se développer», a souligné M.Tiangyong.

Toutefois un problème s’impose. Pour ouvrir un porte-monnaie électronique et utiliser le service de paiement mobile, que ce soit Alipay ou Wechat, il faut y attacher une carte bancaire. Si la carte est nécessaire, pourquoi ouvrir en plus un portefeuille électronique? Pourquoi ne pas utiliser simplement une carte, comme dans les pays occidentaux et en Russie? La réponse est plutôt simple : il est de loin plus facile d’obtenir une carte de débit en Chine contrairement à une carte de crédit. Les banques chinoises sont très méfiantes et font beaucoup de réticence lorsqu’il s’agit de fournir des prêts aux particuliers. D’où l’avantage d’Alibaba et de Tencent, propriétaires des services de

Obtenir une carte de crédit est extrêmement difficile suite au manque d’historique de crédit parmi la majorité de la population. Situation contraire aux smartphones qui sont utilisés presque partout: en Chine qui dénombre 751 millions d’internautes dont 96% d’entre eux utilisent principalement le service mobile. Par conséquent, il n’est pas exclu que la Chine devienne bientôt le premier pays au monde à bâtir une société sans argent liquide. Son exemple devra servi à de nombreux pays sous-développés qui pourraient profiter de leur faiblesse et bâtir un réseau commercial fort à l’instar de la Chine.

Lu 747 fois

Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Advertisement

Suivez-nous sur Twitter

Sponsor

Top de la semaine

error: Content is protected !!