Connect with us

Actualités

Tuerie au Pont-Rouge: l’IGPNH enquête sur les allégations contre la PNH

Published

on

Tuerie au Pont-Rouge: l'IGPNH enquête sur les allégations contre la PNH
Barbancourt

Après la tuerie au Pont-Rouge dénoncée par des organisations de défense de Droits Humains, l’Inspection Générale de la PNH ouvre une enquête pour trouver les éventuels policiers impliqués.

Hervé Julien, l’Inspecteur Général en Chef de la Police Nationale d’Haïti, a donné une interview à Juno7 ce vendredi 26 juin sur plusieurs dossiers brûlants qui ont nécessité ou qui nécessitent l’expertise de l’Inspection Générale de la PNH. Parmi eux, les allégations faisant croire que des blindés de la Police Nationale d’Haïti ont appuyé des bandits armés au moment des assassinats et incendies survenus à Pont-Rouge et à Cité Soleil le mois dernier.

Après une séance de travail organisée entre la direction générale et l’inspection générale de la PNH autour du dernier rapport du Réseau National de Défense des Droits Humains indexant des policiers dans l’affaire Pont-Rouge, l’inspecteur affirme que sur les instructions du DG Normil Rameau , le service compétent est déjà mobilisé pour faire toute la lumière sur ce dossier.

Cette enquête administrative permettra de prouver s’il y a eu ou non une implication d’agents de la PNH dans les scènes décrites par le RNDDH, précise Hervé Julien qui revient sur les fausses accusations portées contre la PNH dans la tuerie de Bel-Air l’année dernière. Il a souligné qu’un seul policier avait été sanctionné dans cette affaire contrairement aux déclarations selon lesquelles plusieurs agents de la PNH y étaient impliqués.

Autre fait évoqué par l’IGPNH, est cette question de distribution de kits alimentaires au bas Delmas, en avril dernier, par le Fond d’Assistance Economique et Social. Distribution au cours de laquelle des policiers ont été remarqués en compagnie du très recherché Jimmy Chérisier alias Barbecue. Pour ce dossier aussi, l’IGC Julien a annoncé l’ouverture d’une enquête afin de découvrir l’identité de ces policiers, parallèlement dit-il, l’enquête sur le dossier Benoit est en cours.

Lait Bongu

L’inspecteur a aussi parlé de l’enquête relative à l’affaire Jean Jean Roosevelt. “Cette affaire est déjà traitée. Les recommandations vont de perte de salaire jusqu’à la suspension des agents fautifs, souligne-t-il.

Quant au dossier relatif aux agressions physiques subies par le sénateur Kedlaire Augustin il y a quelques mois, l’IGC Julien a fait savoir que celui-ci a également été traité. En ce qui a trait à cette affaire, deux types de recommandations ont été formulées.

Premièrement les policiers impliqués peuvent être suspendus et aussi perdre leur salaire. Deuxièmement, l’IGPNH, dans ses recommandations adressées à la Direction Centrale de la Police Judiciaire, fait des exigences concernant les officiels circulant à bord de véhicules sans plaque et avec des armes illégales de gros calibre.

A lire aussi:

bongu j7

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 992,255 other subscribers

Archives