Connect with us

Actualités

Fritz William Michel a remis sa démission

Published

on

Fritz William Michel a remis sa démission 29
Lait Bongu
1,110 views

Le premier ministre nommé en remplacement de Jean Michel Lapin qui a jeté l’éponge. Après les nombreuses tentatives infructueuses du président du Senat Carl Murat Cantave d’organiser une séance de ratification de sa politique générale en septembre, Fritz William Michel avait observé un silence complet. Joute Joseph, actuel ministre a.i de l’économie et des finances et de l’environnement est officiellement choisi par le président comme nouveau premier ministre.

Peu de temps après l’annonce du président, le PM nommé et ratifié par une branche du parlement le 3 septembre dernier, a publié une correspondance adressée au président Jovenel Moise pour signifier sa démission de façon formelle. « Convaincu aujourd’hui, Excellence, de la nécessité de développer une nouvelle dynamique politique pour notre chère Patrie, je vous présente ma démission. Je saisis cette opportunité pour vous remercier de la confiance que vous avez bien voulu placer dans chacun des membres de mon gouvernement », a écrit Fritz William Michel.

Fritz William Michel et son cabinet ministériel n’ont jamais pu se présenter au Senat de la république à cause des mouvements de protestation orchestrés par les quatre sénateurs de l’opposition. Depuis septembre 2019, tout le monde se demandait quel était sa fonction et ses privilèges. Dans sa lettre, le PM nommé pour remplacer Jean Michel Lapin n’a pas caché son regret face à cet épisode qu’il a vécu au parlement. « J’en profite pour saluer le leadership de la Chambre des Députés qui est un organisateur et réaliser la séance de ratification de ma Déclaration de Politique Générale. Malheureusement, le débat parlementaire n’a pas eu lieu au Sénat de la République, qui n’a pas pu tenir la séance pour se conformer à cette exigence constitutionnelle. Excellence, comme vous le savez, notre société se fissure, la peur s’installe, les écosystèmes sont détruits à la limite de l’irréversible, l’économie s’affaiblit avec comme corollaire la dégradation des conditions de vie de la population. Il est donc impératif de poursuivre le dialogue inter-haïtien en vue de rendre possibles les décisions courageuses sensibles d’éloigner le spectre de l’anarchie, et de consolider l’avenir de notre Nation. »

Puisqu’il n’y a plus de parlement, Joute Joseph n’aura pas à soumettre à la ratification des deux cambres sa politique générale. Il peut en consultation avec les forces politiques en place décider de la formation de son cabinet comme ce fut le cas en 2015 avec Evans Paul comme premier ministre.

Actimed_728

Jeep9.99

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 988,022 other subscribers

Archives