Connect with us

Hi, what are you looking for?

Insécurité

389 enlèvements recensés en Haïti entre janvier et mars 2023, selon le CARDH

La PNH affirme avoir déjoué une tentative de kidnapping à Portail-Léogâne
Getting your Trinity Audio player ready...

389 cas de kidnapping enregistrés en Haïti entre janvier et mars 2023, selon le Centre d’Analyse et de Recherche en Droits de l’Homme (CARDH).

Le Centre d’Analyse et de Recherche en Droits de l’Homme (CARDH), dans un bulletin sur la situation sécuritaire en Haïti publié ce 4 avril, fait état d’une résurgence des cas de kidnapping au cours du premier trimestre de 2023. Pas moins de 389 cas ont été ainsi recensés, selon l’organisation de défense de droits humains.

Ces chiffres, selon le CARDH, constituent une nette augmentation comparativement à 2022 et 2021. Pour les trois premiers mois de l’année 2022, le CARDH rappelle que 225 cas de rapt ont été enregistrés alors que 142 cas ont été signalés en 2021. Ce qui représente une augmentation de 173% par rapport à 2021 et 72% par rapport à celui de 2022.

Concernant les enlèvements de ressortissants étrangers, le CARDH révèle que 29 personnes, issues de trois pays différents, ont été enlevés durant le premier trimestre de 2023 contre 40 pour celui de 2022. Ce qui représente une diminution de 27%.

L’organisation souligne néanmoins que ces chiffres constituent des indicateurs permettant d’observer la tendance des enlèvements (hausse/baisse). « Ils n’expriment donc pas de manière exhaustive le nombre de personnes enlevées, d’autant que le contexte devient plus difficile par rapport à de nouveaux axes de kidnapping. Ils peuvent être révisés à la hausse soit dans le prochain bulletin ou dans le bilan annuel », avance-t-elle.

Les raisons qui expliquent cette augmentation

Le CARDH avance diverses raisons pouvant expliquer cette augmentation soient notamment le besoin de compenser une perte financière en raison des sanctions, le contexte électoral, le fait que de nouvelles zones intègrent le « marché » et des alliances sont créées (Haut Bel-Air allié de Gran-Ravin et de Village-de-Dieu / Ti Makak allié de Vitelhomme.

« Si l’on tient compte du rôle de l’argent illicite dans les élections en Haïti, la remontée du kidnapping pourrait être étudiée en lien avec les prochaines élections, dont la campagne s’annonce. Cet angle paraît être plus intéressant, car des personnalités très influentes dans les secteurs qui financent une part importante de ces activités sont sanctionnées », explique l’organisation de défense de droits humains.

La population commence à s’organiser pour se défendre

Dans ce rapport, le Centre d’Analyse et de Recherche en Droits de l’Homme dit constater que, face à l’incapacité d’une police sous-équipée pour protéger les vies et les biens et la posture de la coopération internationale qui s’enlise dans la rhétorique réunions, promesses, la population commence à s’organiser pour se protéger contre la cruauté des gangs. « Des bandits sont exécutés, en représailles des citoyens sont aussi exécutés », note le CARDH.

Face à la gravité de la situation, le CARDH recommande que la coopération internationale sorte de son chapitre promesses, réunions, envoies de missions en Haïti. Pour sa part, le gouvernement doit assumer ses responsabilités en faisant des changements dans l’administration publique, en initiant le processus de vetting de la police, selon l’organisation. « La population doit être mobilisée de manière responsable dans cette quête de sécurité », estime-t-elle.

En savoir plus:

L’ONA a lancé les inscriptions de son programme intitulé ONA-Polis pour l’exercice 2023-2024

Click to comment

Laisser un commentaire

Plus de contenu

Insécurité

Getting your Trinity Audio player ready... En Haïti, les entreprises sont contraintes de verser aux gangs des sommes pouvant atteindre 20 000 dollars par...

Insécurité

Getting your Trinity Audio player ready... Violence des gangs dans les quartiers: en décembre 2023, l’Organisation Internationale pour les Migrations enregistre plus de 310...

Actualités

Getting your Trinity Audio player ready... L’archevêché de Port-au-Prince confirme la libération des six religieuses via une note. Dans une note officielle envoyée à...

Actualités

Getting your Trinity Audio player ready... La rapporteuse spéciale sur la situation des défenseurs des droits humains, Mary Lawlor exprime son inquiétude de la...