Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

531 personnes tuées en Haïti depuis janvier 2023, selon l’ONU

531 personnes tuées en Haïti depuis janvier 2023, selon l’ONU
Getting your Trinity Audio player ready...

Plus de 500 personnes tuées, 277 autres enlevées, 160 000 déplacées à cause des violences en Haïti, selon l’ONU.

La violence instaurée par les gangs en Haïti a causé de nombreuses victimes ces derniers temps. Le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme (HCDH) révèle que 531 personnes ont été tuées depuis janvier 2023. Plus de 270 autres ont été enlevées depuis cette date.

Le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme (HCDH) a indiqué mardi que les affrontements entre gangs sont de plus en plus « violents et fréquents » en Haïti. En essayant d’étendre leur contrôle territorial, de nombreuses victimes ont été enregistrées. Un décompte effectué le 15 mars dernier fait état de 531 personnes morts, 300 blessées et 277 personnes kidnappées depuis le début de l’année 2023.

Le HCDH déplore, en outre, que la plupart des victimes aient été tuées ou blessées par des tireurs d’élite qui auraient tiré au hasard sur des personnes dans leurs maisons ou dans les rues. « Nous sommes gravement préoccupés par le fait que l’extrême violence continue d’échapper à tout contrôle en Haïti », a déclaré Marta Hurtado, porte-parole de l’organe de l’ONU.

Face à cette insécurité, la population fuit pour échapper au danger quotidien, note le HDCH. À la mi-mars 2023, au moins 160.000 personnes ont été déplacées. Elles se trouvent dans « une situation précaire », hébergées par des amis ou des parents et devant partager de maigres ressources, déplore l’organisation.

Le climat de violence installée dans le pays a également contribué à la flambée des prix et à l’insécurité alimentaire. « La moitié de la population ne mange pas à sa faim et dans certaines zones, comme Cité Soleil, la faim a atteint des niveaux particulièrement alarmants », a expliqué Mme Hurtado.

En guise de solution, le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme (HCDH) recommande que ceux qui soutiennent et financent les gangs soient poursuivis et jugés conformément à l’État de droit.

Le HCDH souhaite aussi que la communauté internationale étudie en urgence la possibilité de déployer « une force d’appui spécialisée dans des conditions conformes aux lois et normes internationales en matière de droits de l’homme, avec un plan d’action complet et précis ».

531 personnes tuées en Haïti depuis janvier 2023, selon l’ONU

En savoir plus:

L’École Nationale des Douanes rouvre ses portes après plus de 5 ans de fermeture

Click to comment

Laisser un commentaire

Plus de contenu

Sports

Getting your Trinity Audio player ready... En remportant le championnat de France face au Paris Saint-Germain, Melchie Daelle Dumornay a réalisé une première saison...

Sécurité

Getting your Trinity Audio player ready... Tabarre : Lorveus Maxo Junior abattu lors d’échanges de tirs avec la police La Police Nationale d’Haïti a...

Culture

Getting your Trinity Audio player ready... John Olsen Dessources et Jean James Junior Jean Rolph lauréats de la campagne 2023 du Prix Amaranthe de...

Éducation

Getting your Trinity Audio player ready... Journée nationale de l’enseignant en Haïti : un hommage aux enseignants et l’annonce de nouveaux outils pour renforcer...