Connect with us

Hi, what are you looking for?

Éphéméride

7 mai 1842 : un séisme de magnitude 8.1 sur l’échelle de Richter détruit la ville du Cap-Haïtien

La Mairie du Cap-Haïtien demande aux déplacés de Port-au-Prince de venir s'enregistrer
Photo: Jean-Ricardo Compère
Getting your Trinity Audio player ready...

Les éphémérides du jour : les fêtes nationales, les événements marquant l’histoire d’Haïti, les proverbes… l’agence en ligne Juno7 vous apporte un rafraîchissement de la mémoire.

Nous sommes le mardi, 7 mai 2024

7 Mai 1842 : un tremblement de terre d’une magnitude 8.1 sur l’échelle de Richter frappe le Cap-Haïtien. La moitié des 10 000 habitants de la ville a été tuée, et 300 autres ont péri dans un tsunami qui a suivi la catastrophe. Ce tremblement de terre détruisit non seulement la ville du Cap mais aussi Fort-Liberté.

7 mai 2020 : Haïti reçoit le premier des cinq avions-cargos remplis de matériel médical commandé à la Chine dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Plus de 460 tonnes d’équipements au total devaient être réparties dans les hôpitaux et centres de santé du pays.

7 mai 2008 : Le président René Préval laisse Port-au-Prince à destination de Managua (Nicaragua) où, à l’invitation de son homologue nicaraguayen, Daniel Ortega, il doit prendre part le 7 mai à un sommet de chefs d’Etat et de gouvernement de l’Amérique Latine et de la Caraïbe sur la sécurité alimentaire dans la région.

7 mai 1999 : le Conseil économique et social (ECOSOC) de l’ONU crée un groupe consultatif ad hoc sur Haïti avec pour mission de formuler des recommandations sur les dispositions à prendre pour que l’aide internationale à Haïti soit suffisante, cohérente, bien coordonnée et efficace.

7 mai 1911 : rébellion contre Antoine Simon dans le Nord-Est. Faisant suite à l’insurrection de Ouanaminthe, réprimée par les soldats d’Antoine Simon, une révolte éclate dans le village Ferrier. Le général Cincinnatus Leconte prit, deux mois plus tard, la tête des rebelles et se dirigea avec ses troupes à Port-au-Prince où il se fit proclamer d’abord chef de la révolution et, quelques mois plus tard, président d’Haïti (14 août 1911).

7 mai 1883 : Salomon envoie Brudel, un diplomate français, négocier avec les rebelles stationnés à Miragoâne. Ils leur offrent sauf conduit hors du pays, moyennant qu’ils se rendent. Bazelais refuse.

7 mai 1794 : Toussaint Louverture prit possession des Gonaïves et se rangea du côté des Français. Attaquée par les forces de Toussaint, la ville des Gonaïves, alors sous le joug des Espagnols, fut capturée. Un massacre s’ensuivit ce qui porta la grande partie de la population à fuir. Toussaint, dans des lettres adressées au curé de la ville et à certains notables, déplora les suites fâcheuses de la prise de la ville dues aux massacres faits à son insu.

A lire aussi :

La Police nationale d’Haïti lance une chasse aux évadés

Click to comment

Laisser un commentaire

Plus de contenu

Éphéméride

Getting your Trinity Audio player ready... Les éphémérides du jour : les fêtes nationales, les événements marquant l’histoire d’Haïti, les proverbes… l’agence en ligne...

Actualités

Getting your Trinity Audio player ready... Le parti politique EDE lancé le mouvement des femmes au Cap-Haïtien pour promouvoir l’équité de genre Le Mouvman...

Éphéméride

Getting your Trinity Audio player ready... Les éphémérides du jour : les fêtes nationales, les événements marquant l’histoire d’Haïti, les proverbes… l’agence en ligne...

Éphéméride

Getting your Trinity Audio player ready... Les éphémérides du jour : les fêtes nationales, les événements marquant l’histoire d’Haïti, les proverbes… l’agence en ligne...