Connect with us

Hi, what are you looking for?

Sports

Après dix ans en tant que volleyeur, Pedro Cedme prend sa retraite sportive

Après dix ans en tant que volleyeur, Pedro Cedme prend sa retraite sportive

Après dix ans dans le milieu du Volley-ball haïtien, Pedro Cedme met un terme à sa carrière.

Pedro Cedme, originaire de Petit-Goâve, a décidé de prendre sa retraite sportive après avoir prêté la main forte pendant une décennie au Volley-ball haïtien. Durant sa carrière, il a défendu les couleurs de la sélection haïtienne et évolué à la Ligue de Volley-ball de la Région Ouest. Lors d’une interview accordée à Juno7, l’ancien volleyeur revient sur sa carrière et sa décision de dire stop à cette discipline sportive qu’il aime tant.

Juno7: Qui est Pedro Cedme?

PC: Pedro Cedme est né en 1992 dans la ville de Petit-Goâve. J’ai grandi chez mes parents dans la localité «Degan». Je suis un joueur de Volley-ball qui a évolué au niveau local et à l’échelle internationale avec la sélection haïtienne (…) je suis champion au premier tour des éliminatoires de la coupe du monde en 2016. J’ai reçu le titre de meilleur défenseur des Caraïbes en 2017, à Trinidad. Je suis Champ à double reprise de la première division de la Ligue de Volley-ball de la Région Ouest…

Juno7: Qui vous a incité à pratiquer le Volley-ball?

PC: J’ai commencé à pratiquer le Volley-ball à Port-au-Prince. À cette époque, je cherchais des moyens pour payer mes études universitaires parce que mon père était malade. C’était le seul moyen de payer mes études et d’aider mes parents. C’était ma principale motivation qui va traîner de la passion. Je me suis lancé à fond et j’ai aidé d’autres jeunes à développer leurs talents.

Juno7: Énumérez pour nous le nombre d’équipes au sein desquelles vous avez évolué et combien de titres vous avez remporté?

PC: J’ai évolué sous les couleurs de Tigers, de Malfini Rouge (IHECE), de Magic, de Volley-ball 2000, de l’équipe de Petit-Goâve et de la sélection haïtienne. En tant que joueur, j’ai remporté trois titres de champion. J’ai remporté des titres individuels. Comme coach, j’étais deux fois vice-champion.

Juno7: Quel est la raison qui vous a poussé à mettre un terme à votre carrière?

PC: je dis stop parce qu’avant mon début, j’avais fait cette promesse à Dieu d’arrêter après dix ans et de me lancer dans la carrière d’entraîneur et d’arbitre. À mon âge, vous devez être raisonnable et donner la priorité aux exigences du moment en traçant un bon parcours, me former et construire une famille.

Juno7: Pedro a mis fin à sa carrière de volleyeur, qu’allez-vous faire maintenant pour rester toujours utile au milieu?

PC: Je continuerai à m’exercer dans le métier d’entraîneur. Je vais continuer à suivre plus de formation à l’étranger afin de devenir un expert dans le Volley-ball. Je veux devenir un arbitre professionnel pouvant écrire sur le jeu et faire des propositions scientifiques.

Après dix ans en tant que volleyeur, Pedro Cedme prend sa retraite sportive

Juno7: Quels sont vos projets d’avenir?

PC: ils sont nombreux. Développer le concept AMI-KAL/Trezò Lokal sur tout le territoire afin de former une autre génération d’athlètes, d’entraîneurs, d’arbitres et de dirigeants. Publier un livre en décembre prochain, organiser des événements pour les personnes handicapées et surtout renforcer la qualité digitale sportive en Haïti.

Juno7: Quel est votre analyse sur le sport haïtien notamment le Volley-ball?

PC: le sport haïtien est handicapé. Les dirigeants le transforment dans leurs intérêts personnels . Le Volley-ball haïtien est malade, c’est un sport à repenser et à encadrer. Fòk dirijan yo valorize jwè yo ak kad k ap evolye yo sou yon baz solid.

Juno7: un message pour les jeunes qui veulent s’aventurer dans la pratique du Volley-ball?

PC: Se former, ne te donne pas de limites. Apportez des choses nouvelles dans votre environnement. Ne travaillez pas pour avoir le respect des autres mais travaillez plutôt pour être important. Le respect viendra tout seul.

En savoir plus:

Tarah Ernest devient la première femme haïtienne à piloter un boeing à destination d’Haiti

Written By

Mwen se Dimitry Charles, jounalis redaktè anndan Juno7, mwen etidye kominikasyon ak jounalis, mwen fè redaksyon pwojè tou. M ap kolabore anndan Juno7 paske m vle fè yon jounalis itil

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu