Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Artibonite : Entre janvier 2022 et octobre 2023, plus de 1 690 personnes ont été tuées, blessées ou enlevées

Entre janvier 2022 et octobre 2023, plus de 1 690 personnes ont été tuées, blessées ou enlevées dans l'Artibonite
Photo: Ody Bien-Eugène | Juno7
Getting your Trinity Audio player ready...

Artibonite : Le BINUH a présenté un rapport sur la situation des droits de l’homme dans la région

Le Bureau Intégré des Nations Unies (BINUH) en collaboration avec le Bureau du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’homme ont présenté ce mardi 28 novembre 2023 à la presse un rapport détaillé sur la situation des droits de l’homme dans le département de l’Artibonite. Arnaud Royer, Directeur de la division des droits de l’homme du BINUH, a fait une présentation des points forts du rapport qui met l’accent sur la violence des groupes armés contre la population artibonitienne.

En effet, dans ce rapport d’une trentaine de pages, il raconte l’histoire d’une jeune femme traumatisée par les violences des gangs dans l’Artibonite.

“Darleine était une jeune femme de 22 ans, vivant dans le Bas-Artibonite. En mars 2023, elle prend le bus pour se rendre à Petite Rivière de l’Artibonite. Sur le chemin, son bus est attaqué par le gang Gran Grif. Darleine est enlevée puis séquestrée plus de deux semaines. Au cours de sa captivité, elle a été battue, brûlée et violée à de multiples reprises. Quelques semaines après sa libération, n’ayant pas pu surmonter le traumatisme de son enlèvement et des violences sexuelles qu’elle avait subies, elle s’est pendue dans sa chambre”, a raconté Arnaud Royer pour montrer les difficultés auxquelles font face les habitants de l’Artibonite.

L’histoire de Darleine illustre le calvaire que vivent actuellement les habitants de la région du Bas-Artibonite. Meurtres, enlèvements, viols, attaques de propriétés agricoles et de véhicules de transport en commun font désormais partie de leur vie quotidienne. Entre janvier 2022 et octobre 2023, plus de 1.694 personnes ont été tuées, blessées ou enlevées dans des localités rurales situées à une centaine de kilomètres au nord de la capitale, Port-au-Prince. Ces violations sont en nette accélération depuis juillet 2022, a détaillé Arnaud Royer se référant aux données inscrites dans ce rapport sur la situation des droits de l’homme dans l’Artibonite.

Entre le 1er janvier 2022 et le 31 octobre 2023, 350 personnes ont été tuées, 226 blessées et 1.118 enlevées. La grande majorité des victimes sont des hommes (70%), des femmes (29%) et des enfants (1%). Entre le 1er janvier 2022 et le 31 octobre 2023, presque 9.000 personnes ont été tuées, blessées ou enlevées dans le
département de l’Ouest, où se trouve la zone métropolitaine de Port-au-Prince, a indiqué le rapport.

Toujours d’après ce rapport, il y a des rançonnements, des vols de récoltes et de bétails, la destruction de canaux d’irrigation, qui ont contraint plus de 22,000 personnes à fuir leur village pour trouver refuge dans les centres urbains de la région de l’Artibonite.

Pour réaliser ce rapport, le Service des droits de l’homme (SDH) du BINUH et le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme (HCDH) ont mené 95 entretiens avec des victimes et des témoins d’incidents survenus à partir de janvier 2022 dans le département de l’Artibonite, ainsi qu’avec des prestataires de services, des organisations communautaires, des organisations non gouvernementales nationales et internationales, et des représentants de l’administration haïtienne, afin de vérifier les violations et abus des droits de l’homme documentés dans ce rapport.

Les entretiens avec les victimes et les témoins ont été menés individuellement et de manière confidentielle pour ne pas compromettre leur sécurité. Les noms des victimes ont été modifiés pour préserver leur identité et celle de leur famille. D’autres détails concernant le nom, le lieu ou toute autre information pouvant conduire à l’identification des sources ont également été changés pour protéger les victimes et les sources.

Le BINUH après avoir réalisé ce rapport recommande le renforcement de la police et le déploiement le plus rapidement possible de la mission multinationale d’appui à la sécurité, dans des conditions conformes
aux normes et standards internationaux en matière de droits de l’homme, telle qu’adoptée par le Conseil de Sécurité des Nations unies dans sa résolution 2699 (2023), tout en indiquant d’autres recommandations.

Entre janvier 2022 et octobre 2023, plus de 1 690 personnes ont été tuées, blessées ou enlevées dans l'Artibonite

Photo: Ody Bien-Eugène | Juno7

À lire aussi :

L’OPC et l’ECC déplorent la suspension provisoire des activités du CARDH

Click to comment

Laisser un commentaire

Plus de contenu

Politique

Getting your Trinity Audio player ready... Les membres du CPT ont eu une séance de travail avec la cheffe du BINUH, Maria Isabel Salvador...

Actualités

Getting your Trinity Audio player ready... La cheffe du BINUH, Maria Isabel Salvador a invité la communauté internationale à être solidaire avec Haïti Le...

Insécurité

Getting your Trinity Audio player ready... Les bandits de Savien ont incendié 3 camions dans le département de l’Artibonite. L’Association des Propriétaires et Chauffeurs...

Actualités

Getting your Trinity Audio player ready... L’ULCC a organisé une cérémonie pour marquer la journée internationale de lutte contre la corruption et a présenté...