Connect with us

Actualités

Les cinq compagnies pétrolières se défendent contre les accusations de l’État

Published

on

Carburant, Pétrole, compagnies
Jac

Accusées d’avoir engrangé 94 millions de dollars de bénéfices indus entre mars 2019 et mai 2020, les 5 compagnies pétrolières se défendent.

Port-au-Prince , Haïti .- Réunies au sein de l’Association des professionnels du pétrole (APPE), les 5 compagnies pétrolières distribuant des carburants sur le territoire national, dans un communiqué en date du jeudi 20 août, après la publication d’un rapport faisant état de 94 millions de dollars de bénéfices indus gagnés, accusent l’État à leur tour de « transférer torts et responsabilités à ceux qui n’ont fait que respecter les règles en vigueur en utilisant les structures de prix définies par le Ministère de l’Économie et des Finances. »

L’APPE qui dit avoir appris par voie de presse, le rapport intérimaire du task force IGF-ULCCUCREF, sur les pertes enregistrées par l’État Haïtien dans le cadre des marchés pétroliers d’acquisition de produits pétroliers, avance qu’il est « curieux que ne soit nulle part précisé dans ledit rapport, que la structure des prix des carburants est gérée depuis 30 ans exclusivement par le Ministère de l’Économie et des Finances (MEF) qui utilise pour cela l’indice Caribbean Posting. »

« Le Gouvernement fait état de bénéfices indus alors qu’il calcule de manière souveraine la structure des prix. Les prix des carburants en Haïti sont définis par l’État qui peut retracer les produits au gallon près. […] Les rédacteurs du rapport attribuent faussement une marge bénéficiaire mirobolante aux compagnies sans prendre en compte les charges dont elles doivent s’acquitter. Il s’agit de montants desquels elles doivent payer les coûts associés à la commercialisation des produits pétroliers, puis leurs impôts », peut-on lire dans ce communiqué.

« La dévaluation systématique de la gourde ces 10 dernières années a engendré des baisses conséquentes des taxes perçues par l’État en raison de l’augmentation significative du coût du carburant en 2019, de l’augmentation des coûts du transport maritime et des commandes toujours placées dans l’urgence, ce qui fait encore grimper les factures », ajoute l’APPE.

Nissan

Par ailleurs, les compagnies pétrolières jugent qu’il est important de rappeler que l’État subventionne le carburant afin que son prix à la pompe reste fixe. La dévaluation systématique de la gourde ces 10 dernières années a engendré des baisses conséquentes des taxes perçues par l’État en raison de l’augmentation significative du cout des carburants en 2019, de l’augmentation des couts du transport maritime et des commandes toujours placées dans l’urgence ce qui fait encore grimper les factures.

En savoir plus :

Archives Nationales d’Haïti, conservatrice de notre patrimoine historique et archiviste

Barbancourt

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 993,552 other subscribers

Archives