Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Haïti : entre violence des gangs et quête de stabilité politique, le défi du Conseil présidentiel

Haïti : entre violence des gangs et quête de stabilité politique, le défi du Conseil présidentiel

Haïti : entre violence des gangs et quête de stabilité politique, le défi du Conseil présidentiel de transition installé ce jeudi 25 avril 2024

Dans le tumulte d’une nation déchirée par la violence des gangs, l’instabilité politique endémique, l’inflation et la tragédie des déplacés internes, Haïti se tourne vers une nouvelle formule pour guider son avenir incertain : le Conseil présidentiel, installé ce jeudi 25 avril 2024 au palais national.

Alors que plusieurs rues de la région métropolitaine de Port-au-Prince résonnent encore des échos des tirs d’armes automatiques et des cris de désespoir, le nouveau Conseil présidentiel instauré par la communauté internationale et des acteurs haïtiens se dresse comme un phare d’espoir au milieu de la tempête.

Composé de figures publiques de la société haïtienne dont Edgar Leblanc Fils, Louis Gérald Gilles, Lesly Voltaire entre autres, il est chargé de contribuer à la recherche de solutions aux défis les plus pressants du pays dont la sécurité et l’organisation des élections.

Pourtant, la tâche de ce Conseil présidentiel est monumentale. Les gangs armés regroupés sous le chapeau “Viv Ansanm”, exercent un contrôle quasi-total sur plusieurs zones de la région métropolitaine de Port-au-Prince, défient l’autorité de l’État et terrorisent la population. Les affrontements entre gangs et agents de la force publique ont transformé certaines parties du pays en zones de guerre urbaine, où la vie quotidienne est synonyme de peur et de danger constant.

L’instabilité politique chronique n’a fait qu’aggraver la crise. Les luttes pour le pouvoir et les querelles partisanes ont paralysé les institutions gouvernementales, sapant la confiance du peuple haïtien dans ses dirigeants. “Rien ne va changer. Depuis tout petit, j’ai souvent remarqué le changement de président alors que la misère du peuple haïtien reste toujours la même”, a déclaré un jeune de 28 ans qui n’a pas trop d’espoir par rapport à la mise en place de ce nouveau conseil présidentiel.

Entretemps, la crise des déplacés internes empire. Des milliers de familles ont été contraintes de fuir leurs foyers à cause des gangs armés qui sèment la terreur dans les quartiers, cherchant refuge dans des camps surpeuplés et insalubres, où les conditions de vie sont souvent désespérées. Privés de sécurité, de nourriture adéquate et d’accès aux soins de santé, ces déplacés internes sont confrontés à un avenir incertain, dans un pays où les perspectives d’amélioration semblent lointaines.

“J’ai quitté ma maison à Carrefour-Feuilles avec mes deux enfants. Je n’ai aucun endroit où aller. Je me suis résignée à m’installer dans cette école nationale. Le pire dans tout cela, je n’ai pas d’argent pour payer le trajet Port-au-Prince/Jacmel afin de me rendre avec mes deux enfants dans ma ville de province”, a expliqué tristement une mère de famille.

Au milieu de ces défis écrasants, certains pensent que ce nouveau conseil présidentiel peut apporter un soulagement.

“Je ne suis pas habitué à faire confiance au gouvernement, mais mon intuition me dit que ce Conseil présidentiel, avec le soutien de la communauté internationale, peut changer la situation. Je ne sais pas comment, mais j’ai confiance”, a déclaré un homme de 38 ans.

Toutefois, le chemin vers la stabilité et la prospérité reste ardu. Le Conseil présidentiel doit faire face à des obstacles considérables, tant sur le plan politique que sécuritaire. Seul le temps dira s’il sera capable de transformer les espoirs en réalité pour le peuple haïtien.

Rappelons que le Conseil présidentiel est composé de neuf membres. Sept avec droit de vote et les deux autres représentant la société civile et le secteur religieux en tant qu’observateurs sont sans droit de vote.

Haïti : entre violence des gangs et quête de stabilité politique, le défi du Conseil présidentiel

À lire aussi :

URGENT : les gangs armés envahissent une partie de la route de Nazon jusqu’au bas de Delmas

Click to comment

Laisser un commentaire

Plus de contenu

Actualités

Haïti est élue au comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. La Délégation permanente d’Haïti auprès de l’UNESCO dans une note publiée,...

Actualités

Par l’organe du Directeur Général de l’ULCC, Haïti appelle à un renforcement de la coopération internationale en matière de lutte contre la corruption Participant...

Société

« Bò Katedral » , souvenirs d’un marché légendaire en voie de disparition à cause de la violence des gangs. Depuis le week-end dernier,...

Sports

Éliminatoires coupe du monde 2026 : la sélection haïtienne poursuit sa marche triomphale avec une victoire 3-1 contre la Barbade. La sélection haïtienne de...