Connect with us

Actualités

Corruption: la DINEPA dans tous ses états après la publication d’un article de AYIBOPOST

Published

on

Corruption: la DINEPA dans tous ses états après la publication d'un article de AYIBOPOST
MG Motors 720

Un article sur la corruption publié par l’agence en ligne AYIBOPOST, met la DINEPA dans tous ses états jusqu’à le pousser à réagir.

Le torchon brûle entre la Direction Nationale de l’Eau Potable et de l’Assainissement et la rédaction de l’agence en ligne AYIBOPOST. La cause, la publication de l’article intitulé « P-au-P risque une pénurie d’eau à cause de suspicions de corruption à la DINEPA ».

Moins de dix heures après la publication de ce reportage, le département de communication de la DINEPA affirme que l’institution «réfute catégoriquement son contenu » parlant d’« accusations non fondées découlant de manœuvres éhontées ». Selon l’institution, rien de ce qui est dit dans l’article n’est cadré à sa réalité tant sur le plan technique que sur le plan financier.

Ce qui paraît comme une pure coïncidence pour la DINEPA, c’est que, souligne-t-elle, l’article est paru en ligne suite à des demandes réitérées d’argent adressées par téléphone au Directeur Général de l’institution. En conséquence, la DINEPA dit se réserver le droit d’enclencher toutes poursuites tracées par les lois de la République.

De son côté, le journal réagit pour rappeler que tout ce qui est dit dans l’article : « P-au-P risque une pénurie d’eau à cause de suspicions de corruption à la DINEPA» est en tout point conforme aux multiples enregistrements, documents et échanges de son journaliste avec ses sources auprès des différentes institutions citées. En outre, l’agence en ligne rappelle que chaque article qu’il publie subit un processus rigoureux de vérification avant publication.

Jac

Convaincu que l’institution n’accuse pas directement l’auteur de l’article, AYIBOPOST précise toutefois que sur le terrain, il s’assure que ses journalistes font preuve d’éthique, d’intégrité et du plus haut niveau de professionnalisme. Parallèlement, AYIBOPOST invite la DINEPA à “fournir des explications sur les faits suivants: La BID qui exige des pièces pour justifier des dépenses engagées dans le projet Port-au-Prince 3, La BID qui, faute d’avoir reçu ces pièces, refuse de faire de nouveaux décaissements, avant la justification d’au moins 80 % des sommes déjà dépensées; le risque pour qu’une partie du réseau de Port-au-Prince manque d’eau si la situation
persiste;

les suites que compte donner l’administration actuelle de la DINEPA aux conclusions
du troisième rapport Petrocaribe de la Cour Supérieur des Comptes et du Contentieux administratif qui épingle la DINEPA pour, entre-autres, « détournement de fonds »… puisque l’article en question met l’accent sur des possibilités de corruption au sein de la DINEPA, cette dernière, dans son communiqué, informe que ses activités (études, travaux, acquisition de matériels hydrologiques, appui au renforcement institutionnel entre autres) “sont astreintes aux procédures et aux politiques des bailleurs et/ou des Partenaires techniques et financiers, telles que stipulées dans les accords de don signés avec le gouvernement haïtien via le ministère de l’économie et des Finances.”

En savoir plus :

Dossier transition: le KOS reconnaît que la FJKL n’a pas signé la Déclaration du 21 août

bongu j7

Rédacteur à l'agence de presse en ligne Juno7 depuis 2017. Marié, Juriste et étudiant en Diplomatie, je crois en une presse utile.

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 992,948 other subscribers

Archives