Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Corruption du substitut Lucnas Étienne, la FJKL reproche à la ministre d’avoir instauré un désordre dans le système judiciaire

Accusé de détournement de fonds par la FJKL, Jean Marie Altéma clame son innocence et veut une condamnation pour diffamation

Corruption du substitut Lucnas Étienne, la FJKL reproche à la ministre d’avoir instauré un désordre dans le système judiciaire et déplore une décision complaisante en faveur du fautif.

En réaction à la mise en
disponibilité sans solde de Lucnas ETIENNE, substitut du Commissaire du
Gouvernement au Parquet près le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince
pour avoir libéré, sans décision de justice, le prévenu Bonnet VANOL dont le dossier se trouve au cabinet d’instruction, la Fondasyon Je Klere (FJKL) a pointé du doigt la gestion de l’actuel ministre tout en qualifiant sa décision de complaisante à l’endroit du fautif.

L’organisation de défense de droits humains informe que Me Etienne a été déjà renvoyé du système judiciaire pour des motifs similaires mais qu’il n’est revenu au Parquet de Port-au-Prince que par une récente décision de l’actuelle titulaire du Ministère de la justice, Emmelie Prophète.

La FJKL révèle que plusieurs substituts du Commissaire du Gouvernement renvoyés du système pour faute grave ou corruption sont revenus dans le système sans aval obligatoire du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) et sans prestation de serment obligatoire pour intégrer ou réintégrer le système judiciaire haïtien.

Parmi lesquels le substitut Souvenir Jeanty mis en disponibilité pour faute grave et qui siège aujourd’hui sans prestation de serment constatant sa réintégration dans le système au niveau du Parquet de Port-au-Prince. Aussi, à la Croix-des-Bouquets, le Commissaire du Gouvernement non certifié par le CSPJ pour absence d’intégrité morale depuis cinq (5) mois, Me Roosevelt ZAMOR est encore en poste.

La FJKL n’y va pas par Quatre Chemins en reprochant à l’actuelle titulaire du
Ministère de la Justice d’avoir instauré ce désordre dans le système judiciaire haïtien. Elle reproche à la ministre également de n’avoir ordonné qu’un simple renvoi du substitut du commissaire du gouvernement qui a libéré sans décision de justice un prévenu dont le dossier se trouve au cabinet d’instruction ce qui constitue une infraction pénale d’abus de fonction.

Accusé de détournement de fonds par la FJKL, Jean Marie Altéma clame son innocence et veut une condamnation pour diffamation

En savoir plus:

Ariel Henry revient du sommet UE-CELAC confiant quant au déploiement d’une force internationale dans les prochains jours

Click to comment

Laisser un commentaire

Plus de contenu

Insécurité

En Haïti, les entreprises sont contraintes de verser aux gangs des sommes pouvant atteindre 20 000 dollars par semaine, selon un rapport de l’Initiative...

Actualités

Les anciens Premiers ministres Claude Joseph, Jacques Edouard Alexis et l’ancien président de la Chambre des Députés Cholzer Chanchey sont invités au cabinet du...

Actualités

La FJKL et la Fondation Lorquet pour une Nouvelle Haïti ont distribué des registres de fouilles au service des prisons d’Haïti. À travers un...

Actualités

Massacre de Canaan : la Fondasyon Je Klere (FJKL) appelle la justice à sévir contre les auteurs et complices de ce drame. La Fondasyon...