Connect with us

Hi, what are you looking for?

République Dominicaine

Des femmes ont avoué avoir été victimes de harcèlement sexuel dans le métro de Santo Domingo

Des femmes ont avoué avoir été victimes de harcèlement sexuel dans le métro de Santo Domingo
Getting your Trinity Audio player ready...

Des femmes dénoncent des actes de harcèlement sexuel dans le métro de Santo Domingo en République dominicaine.

Un groupe de femmes en République dominicaine dénoncent des actes de harcèlement sexuel dont elles ont été victimes dans le métro de Santo Domingo, a rapporté le journal Diario Libre soulignant que les plaignantes ont indiqué que ces actes sont du pelotage et de la masturbation lorsqu’elles sont transportées debout dans le métro.

“Je pleure pour l’impuissance bénie que je ressens en ce moment. Dans le métro de Saint-Domingue il y a des femmes qui sont harcelées par des salauds indésirables, le pire de tout est qu’à plusieurs reprises (comme ce fut mon cas aujourd’hui). Il y a une foule de gens, ces idiots bougent vite et quand vous vous retournez pour voir son visage et lui dire quelque chose, il n’est plus là. Si vous allez à la sécurité, ils ne peuvent rien faire parce que vous n’avez aucune preuve”, a déclaré une victime via des propos relayés par Diario Libre.

Le journal dominicain a souligné que la comédienne Cheddy García sur Instagram avait alerté les autorités du pays voisin sur cette situation en juillet dernier. Une des internautes avaient commenté la publication de la comédienne pour révéler que ” C’est vrai, je l’ai vu , à la station de pompage de Los Mina , ça a été installé une fois et quand j’ai pu voir Il est descendu au prochain car alors qu’il entrait et sortait parmi les gens, la fille devant lui ne l’a pas remarqué. C’était un homme d’environ 35 ans, à moitié indien, il porte un polo long et large donc que tu ne remarquerais pas ce qu’il faisait. il y a… Je me sentais tellement mal que j’ai pleuré comme si c’était moi .”

Les plaignantes d’après Diario Libre demandent l’intervention des autorités dominicaines afin que cette situation ne s’aggrave plus et pourrait devenir un traumatisme pour de nombreuses femmes.

Rappelons que dans la nuit du vendredi 22 au samedi 23 septembre 2023, à une heure du matin, l’haïtienne Stephy Graph Cadichon, accompagnée de son fils âgé de 4 ans, se trouvait à l’aéroport Las Américas de Santo Domingo en vue de se rendre au Nicaragua. Alors qu’elle était à l’aéroport et qu’elle avait obtenu son billet d’embarquement, lorsqu’elle est passée devant l’agent de l’immigration, on lui a dit que le visa de son fils était faux. Elle a été placée en détention dans une cellule de l’aéroport pour enquête. Quelques heures plus tard, l’agent de l’immigration Carlos Renzo est entré de force dans la cellule et l’a agressée sexuellement.

Cet agent de l’immigration a écopé d’un mois de détention préventive par le juge José Agustín Santos, du Bureau judiciaire des services d’attention permanente de Santo Domingo Este.

Des femmes ont avoué avoir été victimes de harcèlement sexuel dans le métro de Santo Domingo

A lire aussi :

“Osmose pour un regard métamorphosé”, un recueil collectif visant à montrer le beau et le merveilleux d’Haïti

Click to comment

Laisser un commentaire

Plus de contenu

Actualités

Getting your Trinity Audio player ready... Déploiement de la MMSS : espoir et controverses parmi les citoyens haïtiens. La situation en Haïti s’apprête à...

Actualités

Getting your Trinity Audio player ready... Le taux de référence calculé par la BRH pour ce jeudi 23 Mai 2024 est de 132,65 gourdes...

Actualités

Getting your Trinity Audio player ready... Les éphémérides du jour : les fêtes nationales, les événements marquant l’histoire d’Haïti, les proverbes… l’agence en ligne...

Sécurité

Getting your Trinity Audio player ready... Tenue d’une réunion par le CPT sur la mise en place du Conseil National de Sécurité En vue...