You dont have javascript enabled! Please download Google Chrome!
Connect with us

Venezuela

Diplomatie: Nicolas Maduro donne 48 heures aux 13 pays qui lui ont demandé d’abandonner le pouvoir de rectifier leur politique interventionniste et grossière

Published

on

Quelques heures après le vote de 19 pays dont Haiti de la résolution qui dénonce l’illégitimité du président Vénézuélien Nicolas Maduro, ce dernier a décidé de frapper du poing sur la table.

Il s’en prend cette fois-ci directement au groupe de pays, treize des quatorze composant  » le groupe de Lima » qui lui ont demandé vendredi d’abandonner le pouvoir au profit de l’assemblée nationale, acquise par l’opposition.

Pour Maduro, il n’est pas question.  » Je laisse 48 heures aux gouvernements du groupe de Lima pour rectifier leur politique interventionniste et grossière ». S’il ne veulent pas obtempérer, le chef de la République Bolivarienne promet de prendre des mesures diplomatiques sévères et urgentes, en vue dit-il de défendre l’intégrité, la souveraineté et la dignité du Vénézuela.

Selon le groupe de Lima, Maduro a été réélu dans des élections non transparentes. Derrière cet argument, le président Venezuelien dit entrevoir un coup d’État en marche, bien orchestré par les États-Unis contre le gouvernement légitime et constitutionnel qu’il préside.

Pour son investiture hier jeudi, la Bolivie, la Turquie et Cuba, figuraient parmi les rares pays ayant assisté à cette cérémonie.

Publicités
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

Commentaires

Publicités

Archives

Publicités

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!