Connect with us

Actualités

Échec du 350e anniversaire du Cap-Haïtien, des autochtones imputent la responsabilité au comité organisateur

Published

on

Cour des comptes - Échec du 350e anniversaire du Cap-Haïtien, des autochtones imputent la responsabilité au comité organisateur
MG300

Convaincus que la célébration des 350 ans du Cap-Haïtien a été un échec cuisant, des autochtones imputent la responsabilité au comité organisateur.

Cap-Haïtien , Haïti .- Après avoir provoqué un véritable tollé pendant des mois, la célébration des 350 ans de la ville du Cap-Haitien semble avoir été du bruit pour rien de l’avis de plusieurs citoyens, tous fils de cette ville à la haute valeur historique et fière. Parmi eux, l’on retrouve Alix PETIT-HOMME, Roosevelt Verdieu ROSIER, Morney JAMES, Berthony Claude PROPHÈTE, Pascal ADRIEN et Kendel LAURENT.

Dans une lettre adressée au comité de planification et de gestion des festivités relatives à la célébration du 350e anniversaire de la fondation de la ville du Cap-Haïtien, les capois susmentionnés ,croient que cette double fête (les 350 ans de la ville et les 200 ans de la mort d’Henry Christophe), devait être un bon prétexte pour la constitution d’un comité nanti de toutes
les compétences de la région pour une double célébration à la hauteur de la noblesse royale de
Christophe qui n’attend que de dignes descendants pétris des mêmes valeurs pour redorer le blason du Département. Pour les signataires, la célébration de la fête de la ville n’a été qu’une honte.

“Marqué au coin d’une absence totale de leadership et d’innovation, le 350e a fait l’objet d’une gesticulation événementielle, véritable camouflet à la mémoire de celui de qui nous devons La Citadelle”,écrivent-ils.

En vue de laver ce qu’ils qualifient de souillures, et sauver la commémoration des 200 ans de la mort de Christophe, ces citoyens décident d’agir. En ce sens, ils décident d’initier des démarches visant à établir l’imputabilité des membres du comité du 350e tout en se réservant le droit de porter ce dossier par devant toutes les instances étatiques préposées au contrôle de régularité de la dépense des moindres deniers publics.

MG300

Ainsi, accordent-ils un délai de trois jours francs au
comité pour publier, le cas échéant, le document de projet de la célébration du 350e, le rapport de gestion du 350e avec tous les détails afférents aux dépenses et présenter des excuses publiques aux Capoises et Capois.

En savoir plus :

Tempête Tropicale Laura : 31 morts, 8 disparus et 8 blessés, le bilan s’alourdit

MG300

Rédacteur à l'agence de presse en ligne Juno7 depuis 2017. Marié, Juriste et étudiant en Diplomatie, je crois en une presse utile.

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 992,180 other subscribers

Archives