Connect with us

Hi, what are you looking for?

Économie

« Les perspectives pour l’économie haïtienne en 2022 demeurent mitigées », selon la BRH

« Les perspectives pour l’économie haïtienne en 2022 demeurent mitigées », selon la BRH
Getting your Trinity Audio player ready...

« Les perspectives pour l’économie haïtienne en 2022 demeurent mitigées », selon la BRH dans sa note sur la politique monétaire.

La Banque de la République d’Haïti publie sa note sur la politique monétaire pour le premier trimestre de l’exercice fiscal 2021-2022 allant d’octobre à décembre 2021. Au cours de cette période, le cadre de mise en œuvre de la politique monétaire a été caractérisé par le ralentissement de l’activité économique tant à l’échelle mondiale que nationale. Et, la BRH a poursuivi sa politique de reprise systématique de la liquidité gourdes, afin de contenir les effets de cette conjoncture défavorable sur l’évolution des prix et sur la stabilité macroéconomique en général.

Le pays, en proie aux effets post-désastres du tremblement de terre du mois d’août 2021, a vu son activité économique pâti de la crise socio-politique, charriant une longue période de pénurie de carburant. En effet, ces raretés prolongées, associées à l’aggravation des conditions sécuritaires, ont restreint davantage les conditions d’approvisionnement des marchés. Les anticipations négatives qui en ont découlé, ont exacerbé les tensions sur le marché des changes et entrainé l’accentuation des pressions inflationnistes renforcées par l’ajustement des prix des produits pétroliers à la pompe et le renchérissement des prix chez nos principaux partenaires commerciaux, explique la BRH.

« Les perspectives pour l’économie haïtienne en 2022 demeurent mitigées », selon la BRH

Les perspectives

Dans sa note, la banque centrale avance que « les perspectives pour l’économie haïtienne en 2022 demeurent mitigées. » Le comportement du taux de change et de l’inflation dépendra, au-delà des chocs exogènes, de l’amélioration du climat des affaires. Sur le plan externe, la poursuite du renchérissement des produits de base sur le marché international risque d’alourdir la facture d’importations du pays et d’amplifier les pressions inflationnistes, a-t-elle détaillé précisant que ces dernières pourraient être exacerbées, au niveau interne, par la dégradation des conditions sécuritaires qui peut restreindre les conditions d’approvisionnement des marchés à travers le pays.

Cependant, poursuit la BRH, la mise en place d’un budget réaliste et la recherche d’une meilleure coordination entre les politiques fiscale et monétaire à travers le suivi rigoureux d’un pacte de gouvernance économique et financière, devraient limiter l’effet monétaire dans l’alimentation des pressions inflationnistes. De même, l’engagement et les actions des autorités publiques dans le sens de l’amélioration du cadre macroéconomique, devraient jeter les bases pour la discussion et la signature d’un accord avec le Fonds Monétaire International (FMI). 

« Un tel accord faciliterait la matérialisation de l’engagement des bailleurs dans le cadre de la relance du Grand Sud et viendrait renforcer les ressources de l’État nécessaires au financement des dépenses d’investissement susceptibles de stimuler l’investissement privé. Parallèlement, ceci permettrait de limiter le recours au financement monétaire et faciliter ainsi la stabilisation du change ainsi que l’atténuation des effets rémanents de l’ajustement des prix à la pompe sur les prix à la consommation », peut-on lire dans cette note. 

Par ailleurs, la BRH annonce qu’elle veillera à ce que toutes les actions en matière de politique monétaire, au cours des deux prochains trimestres, s’inscrivent dans la lignée des objectifs fixés dans le Plan stratégique globale de l’institution qui a été présenté à la population en décembre 2021.

En savoir plus:

Insécurité – restauration de la démocratie : les États-Unis réaffirment son engagement d’aider Haïti

Click to comment

Laisser un commentaire

Plus de contenu

Économie

Getting your Trinity Audio player ready... Le taux de référence calculé par la BRH pour ce mercredi 19 Juin 2024 est de 132,31 gourdes...

Actualités

Getting your Trinity Audio player ready... Lancement de la deuxième cohorte de la “Formation en Économie pour les Journalistes” par la BRH. La Banque...

Éducation

Getting your Trinity Audio player ready... L’Université Autonome de Port-au-Prince et la BRH lancent un programme de maîtrise en Finance Publique et Banque Port-au-Prince,...

Économie

Getting your Trinity Audio player ready... Le taux de référence calculé par la BRH pour ce mardi 18 Juin 2024 est de 132,22 gourdes...