Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Élections, constitution, fin de mandat, les présidents Jovenel Moïse et Joseph Lambert ont fait le point

Élections, constitution, fin de mandat, les présidents Jovenel Moïse et Joseph Lambert ont fait le point

Élections, constitution, fin de mandat, les présidents Jovenel Moïse et Joseph Lambert ont fait le point par rapport à la conjoncture actuelle.

Port-au-Prince , Haïti .- A l’issue de la rencontre entre le chef de l’État, Jovenel Moïse et les membres du bureau du Sénat emmené par le président Joseph Lambert, les deux hommes ont chacun en ce qui le concerne présenté un compte-rendu de cette audience au cours de laquelle les questions de fin de mandat constitutionnel du président Jovenel Moïse au regard de l’article 134-2 de la constitution, de référendum constitutionnel et les élections ont été discutés.

Pour un président Moïse, pressé de partir par l’opposition, la fédération des barreaux et même l’église catholique, la rencontre a été fructueuse avec le président et les membres du bureau du Sénat de la République . “Nous avons eu des échanges très francs sur la conjoncture actuelle. Je demeure convaincu que le dialogue est le seul atout qui nous permettra de résoudre nos différends politiques”, a-t-il indiqué.

Le président du Sénat Joseph Lambert, dans une vidéo, dans laquelle il est apparu aux côtés des sénateurs Garcia Delva et Kedlaire Augustin, a placé la rencontre dans son contexte. Selon lui, comme le veut la tradition elle devrait avoir lieu déjà longtemps après l’élection du nouveau bureau le 12 janvier.

Au début, poursuit-il, le président a abordé les questions d’électricité, de route, d’élections et de constitution. De leur côté, ils ont exprimé leur préoccupation et inconfort par rapport aux initiatives du chef de l’État pour mettre sur pied le CEP et enclenché la réforme de la constitution.

“Le bureau du Sénat a rencontré le Président de la République. Si le Président a surtout mis l’emphase sur le référendum et les élections, le bureau a attiré son attention sur la nécessité du respect scrupuleux de la Constitution et des lois “, a écrit Joseph Lambert sur Twitter.

Plus loin, il ajoute: “le bureau a aussi introduit l’article 134.2 au menu des discussions. Devant l’évidence des tensions nées des interprétations contradictoires relatives à cet article, seul un dialogue national peut encore prémunir Haïti du spectre du chaos”.

Toujours, par rapport à la crise actuelle, le président du MTVAyiti, Dr Pierre Reginald Boulos a dit exhorter “le Président d’éviter plus de malheurs à Haïti en choisissant la seule voie qui reste: une solution négociée de la fin de son mandat le 7 février 2021”. MTVAYITI, ajoute-t-il sur Twitter, condamne la violence d’où qu’elle vienne. L’entêtement du Président pourrait nous conduire au chaos.

En savoir plus:

5 février 1834 : signature du premier projet concordat entre le gouvernement haitien et le Saint Siège

Written By

Redacteur en chef et administrateur de l'agence de presse en ligne JUNO7, Juriste de formation, spécialiste en management, suivi et évaluation des projets, consultant des affaires publiques.

Plus de contenu

Politique

Référendum et élections: le premier ministre a.i Claude Joseph, accompagné de deux ministres délégués, visite plusieurs institutions étatiques en charge des questions du référendum...

Énergie

Initialement prévue au mois de mars 2020, la fin de la construction du barrage hydroélectrique sur la rivière Marion avait été retardée. Le président...

Politique

Le département d’État s’inquiète de l’insécurité et l’absence d’accord politique en vue de la tenue des élections. Les États-Unis, par le biais de Julie...

Actualités

Le premier ministre Joseph Jouthe a remis sa démission au président Jovenel Moïse Port-au-Prince , Haïti .- Le Premier ministre Joseph Jouthe a présenté,...