Connect with us

États-Unis

Fraudes électorales: Trump et son ministre de la justice ne regardent pas dans les mêmes lunettes

Published

on

Fraudes électorales: Trump et son ministre de la justice ne regardent pas dans les mêmes lunettes 26
Crédit : AP Photo/Alex
Alez_728

Fraudes aux élections américaines : Donald Trump et son ministre de la justice William Barr ne s’entendent pas. Trump évoque sa candidature en 2024.

Washington , États-Unis .- Si le président américain n’a jamais cessé, depuis la proclamation des résultats donnant Joe Biden gagnant dans les médias le 7 novembre, de crier aux fraudes, son ministre de la justice, réputé fidèle au président, a lâché une bombe. Il a a déclaré ne pas avoir constaté de fraude suffisante pour invalider la victoire de Joe Biden à la présidentielle.

” À ce stade, nous n’avons pas vu de fraude à une échelle susceptible de changer le résultat de l’élection […] Il y a eu des allégations de fraudes systématiques, selon lesquelles des machines auraient été programmées pour fausser les résultats des élections. Cependant les ministères de la Sécurité intérieure et de la Justice ont enquêté et, pour l’instant, n’ont rien trouvé pour les étayer”, a-t-il indiqué mardi 1e décembre lors d’un entretien à l’agence américaine Associated Press.

La déclaration du procureur général Bill Barr pourrait laisser comprendre que les plus proches collaborateurs de Donald Trump qui refuse de concéder sa défaite face au candidat démocrate sont entrain de lui tourner le dos, ou ne s’entendent plus avec lui. Mais pour l’instant à part le procureur Bill Barr, la garde rapprochée du président républicain semble faire front pour dénoncer des fraudes électorales qu’on a toutes les peines à prouver.

Trump parle d’une défaite à demi-mot

En attendant la confirmation des résultats le 17 décembre prochain, Trump a perdu de nombreuses batailles. Plusieurs Etats américains ont confirmé leur résultat donnant Joe Biden gagnant. Avec ses alliés, il a introduit des dizaines de recours en justice qui, pour la plupart, ont été rejetés par les tribunaux ou abandonnés.

Jac

Néanmoins sa confiance dans la bataille finale paraît s’amenuiser. En effet, le président Trump a déclaré : ” Ce furent quatre années fantastiques. Nous essayons de faire quatre ans de plus. Sinon, je vous reverrai dans quatre ans”.

Toutefois, même après cette déclaration tenue en privé à la maison Blanche dont une partie de la vidéo a circulé sur les réseaux sociaux, il a continué comme à l’accoutumée avec ses tweets cinglants dénonçant des fraudes aux élections.

En savoir plus :

Le frère de Danilo Medina, Alexis Medina accusé d’avoir raflé plus 4 milliards de peso en contrat public

Nissan

Redacteur en chef et administrateur de l'agence de presse en ligne JUNO7, Juriste de formation, spécialiste en management, suivi et évaluation des projets, consultant des affaires publiques.

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 1,007,524 other subscribers

Archives