Connect with us

Économie

Haïti-Économie: « il faut une rupture dans le budget national », selon Kesner Pharel

Published

on

l'économiste Kesner Pharel | (photo facebook)
La commission Économie et Finance et Commerce du sénat de la république présidée par le sénateur Jean Rigaud Bélizaire continue de multiplier des rencontres pour recueillir l’avis des différents secteurs dont les ministères et les acteurs de la société civile bien avant le vote du projet de loi de finance 2018-2019.

Hier, la commission a rencontré le  président directeur général du Croupe Croissance, Kesner Pharel. Ce dernier a attiré l’attention des commissaires sur l’urgente nécessité d’adopter un budget de rupture en vue d’éviter selon lui, les dérives budgétaires dont les déficits répétitifs.

« Le budget 18-19 comme beaucoup d’autres va permettre de rentrer plus d’argents certes, mais cette somme sera dépensée sans aucun investissement.

D’où la nécessité d’adopter le budget de rupture en vue de supporter les masses défavorisées, avance-t-il. »

« Le budget de rupture c’est prendre un montant bien déterminé et l’investir dans l’éducation, la santé pour que réellement, nous commençons à supporter les vrais nécessiteux », a avancé Kesner Pharel en guise d’arguments.

L’économiste qui est apparemment satisfait des discussions, a affirmé que les parlementaires ont pris l’engagement à mieux gérer les dépenses courantes.

Publicités
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

Commentaires

Publicités

Archives

Publicités

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!