Connect with us

Hi, what are you looking for?

Éducation

Quelques écoles rouvrent à Port-au-Prince après plus d’un mois de fermeture due à la violence des gangs

Quelques écoles rouvrent à Port-au-Prince après plus d'un mois de fermeture due à la violence des gangs
Getting your Trinity Audio player ready...

Quelques écoles rouvrent à Port-au-Prince après plus d’un mois de fermeture due à la violence des gangs

Après plus d’un mois de fermeture occasionnée par l’escalade de la violence des gangs armés, certaines écoles de la région métropolitaine de Port-au-Prince reprennent timidement leurs activités. Cette réouverture offre un souffle d’espoir dans la capitale haïtienne, symbolisant un premier pas vers la normalisation de l’éducation dans un contexte marqué par l’insécurité.

Durant cette période de fermeture prolongée, les rues de Port-au-Prince sont devenues des zones de conflit, mettant en danger la vie et la sécurité des résidents, particulièrement celle des enfants privés d’accès à l’éducation. Toutefois, une certaine stabilité semble émerger, permettant à ces écoles de rouvrir leurs portes.

Néanmoins, cette reprise n’est pas sans difficultés. Les élèves doivent désormais se rendre à l’école en tenue civile par mesure de sécurité, afin de se protéger d’éventuelles représailles des gangs qui sévissent dans les quartiers avoisinants. Malgré ces précautions, le désir d’apprendre l’emporte sur la peur, comme en témoigne une élève rencontrée dans le quartier de Christ-Roi.

En parallèle, certaines écoles optent pour un enseignement à distance, combinant cours en ligne et présentiels pour assurer la continuité pédagogique tout en garantissant la sécurité des élèves et des enseignants.

Cependant, des défis persistent, notamment en ce qui concerne l’accès à l’électricité et à une connexion Internet stable, compliquant ainsi la participation des élèves aux cours en ligne.

Par ailleurs, les enseignants font également face à des difficultés, certains ayant été directement touchés par la violence des gangs, les obligeant même à fuir leur domicile pour assurer leur sécurité. Malgré ces épreuves, leur engagement envers l’éducation demeure intact, comme en témoigne Pierre Richard, professeur de communication française.

Cette reprise progressive de l’éducation à Port-au-Prince incarne un véritable espoir pour la communauté, rappelant que même dans les moments les plus sombres, l’éducation demeure une priorité incontestable, démontrant ainsi la résilience du peuple haïtien face à l’adversité.

Il est à noter que le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) s’engage à accompagner les élèves en mettant en place des cours de rattrapage pour compenser les heures perdues, ainsi que des programmes pédagogiques diffusés à la radio, à la télévision et sur son site internet.

Entretemps, du 22 au 24 juillet ce sera l’examen de 9ème, du 22 au 26 juillet ce sera l’examen de l’école normale des instituteurs, du 22 au 26 juillet ce sera l’examen du Centre d’éducation familiale et du 5 au 8 août ce seront les épreuves du Baccalauréat.

Quelques écoles rouvrent à Port-au-Prince après plus d'un mois de fermeture due à la violence des gangs

À lire aussi :

Donald Trump menacé de prison pour outrage

Click to comment

Laisser un commentaire

Plus de contenu

Actualités

Getting your Trinity Audio player ready... Le professeur Antoine Augustin prend officiellement les rênes du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle...

Actualités

Getting your Trinity Audio player ready...   Le MENFP et de la Formation Professionnelle sanctionne des employés corrompus et renforce les contrôles de légalisation...

Éducation

Getting your Trinity Audio player ready... La Banque interaméricaine de développement octroie 20 millions de dollars supplémentaires pour soutenir la réforme éducative en Haïti....

Éducation

Getting your Trinity Audio player ready... Nouveau cas de violence sur une élève en milieu scolaire : le ministère de l’Éducation nationale et de...