Connect with us

Actualités

Haiti : L’essentiel de l’actualité du jeudi 16 juillet 2020

Published

on

Haiti : L’essentiel de l’actualité du jeudi 16 juillet 2020
Jeep9.99
651 views

Haïti : l’essentiel de l’actualité

Ne ratez aucune info, Retrouvez toutes les informations et l’essentiel de l’actualité Haïtienne tous les jours sur Juno7.

Le département d’État américain est pour la condamnation de Emmanuel Toto Constant en Haïti pour le massacre de Raboteau.

Le diplomate américain Michael G. Kozak, secrétaire adjoint par intérim aux affaires de l’hémisphère occidental au Département d’État des États-Unis a pris position en faveur de la condamnation de Emmanuel Toto Constant.

“Nous continuons de nous tourner vers les autorités haïtiennes pour que justice soit rendue aux victimes du massacre de Raboteau et pour tenir Emmanuel Constant responsable des crimes qu’il a commis en Haïti. L’établissement de l’État de droit commence par la fin de l’impunité”, a-t-il écrit sur Twitter.

Bongu2

Les parents du bébé de 8 mois tué par balle à Cité Soleil dans la guerre pour contrôler ce territoire réclament justice.

Au cours des affrontements impliquant des membres du regroupement de gangs “G-9 an fanmi e alye” pour faire tomber la chef de gang dénommé Gabriel, qui n’a pas rejoint le regroupement, Meridina Fleurimond, un bébé de huit mois a été tué dans le domicile de ses parents, à Belecou (Cité Soleil). Ces derniers veulent que justice soit rendue en leur faveur pour cette énième victime (un nourrisson) innocente de la salle guerre des gangs armés.

Selon le témoignage de la mère de l’enfant, le tir fatal qui a atteint le nourrisson à l’oreille droit, sectionnant sa langue pour ensuite sortir par sa joue gauche, est l’œuvre d’un sniper en embuscade dans le camp des hommes du chef de gang dénommé Iscar. La personne qui portait l’enfant afin d’échapper aux tirs au moment où sa mère faisait le ménage chez elle a été lui aussi touché par balle.

Dans le cadre du dossier Emmanuel Toto Constant, le BAI et le RNDDH remontent les bretelles du commissaire du Gouvernement près du tribunal de la première instance des Gonaïves.

Le Bureau des Avocats Internationaux (BAI) et le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) ont adressé une lettre au commissaire du gouvernement des Gonaïves, Me Sérard Gasius pour lui signifier qu’il a fait fausse route dans le traitement du dossier après avoir indiqué qu’il n’a pas de dossier sur Emmanuel Toto Constant et pourrait éventuellement le libérer. Ces organisations de droits humains lui ont demandé entre autres de poursuivre les autres personnes condamnées dans ce dossier qui circulent librement dans le pays.

Ce comportement du chef du parquet, d’après cette lettre des organisations de défense de droits humains, prouve sa méconnaissance du dossier et des procédures de contumace, et risque de faciliter une éventuelle libération du criminel Emmanuel Toto CONSTANT tout en laissant en liberté les autres contumax, notamment les tortionnaires Jean Robert GABRIEL, Louis Jodel CHAMBLAIN et consorts.

100 PWEN GRATIS

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 987,192 other subscribers

Archives