Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Haiti: le Gouvernement dresse un bilan de ses réalisations à l’occasion du 1er anniversaire du séisme du 14 août

Haiti: le Gouvernement dresse un bilan de ses réalisations à l’occasion du 1er anniversaire du séisme du 14 août
Photo: Ody Bien-Eugène | Juno7

Haiti: le gouvernement haïtien dresse un bilan de ses réalisations dans le Grand Sud à l’occasion du 1er anniversaire du séisme du 14 août 2021

À l’occasion de la commémoration du séisme du 14 août 2021, le gouvernement haïtien, à travers plusieurs de ses ministères, a présenté ce mardi 16 août un bilan du travail effectué pour relever le Grand Sud. Pas moins de quatre ministres ont pris la parole à cette conférence qui s’est déroulée en la résidence officielle du Premier ministre à Musseau, sur la route de Bourdon.

L’une des premières actions du gouvernement a été la mise en place d’un « task force » avec quatre ministères pour évaluer les dégâts et les types d’intervention nécessaires à réaliser dans les départements du Sud, des Nippes et de la Grand-Anse, a rappelé le ministre des travaux publics Rosemond Pradel. Aussi, la première intervention du MTPTC a été d’envoyer de nombreux équipements lourds tels des chargeurs, des pelles mécaniques, des camions, des bulldozer, backoloader, dans le Grand Sud, selon M. Pradel.

« Nous avons commencé à déblayer les routes pour établir une certaine connectivité entre les différents départements du Grand Sud. Nous avons également organisé le déblaiement au niveau des infrastructures telles que les maisons, les églises, les édifices publics. Nous avons ainsi pu libérer diverses personnes qui étaient sous les décombres », a relaté le ministre des TPTC. Cela n’a pas été un simple exercice, selon M. Pradel, qui précise que plus de 55 000 mètres cube de gravois ont été enlevés sur les routes. En tenant compte des maisons démolies, le MTPTC a du évacuer plus de 65 000 mètres cube de déblais, selon le ministre.

Haiti: le Gouvernement dresse un bilan de ses réalisations à l’occasion du 1er anniversaire du séisme du 14 août

Photo: Ody Bien-Eugène | Juno7

Le MTPTC a dû également évaluer plus de 202 480 mille unités de maisons au niveau des trois départements affectés. « À travers ce processus, le ministère devait confirmer si ces bâtiments étaient habitables ou s’ils devaient être démolis », a expliqué M. Pradel. Le MTPTC a dû aussi réhabiliter certains tronçons de route abîmées par le séisme. À titre indicatif, le MTPTC est intervenu pour réhabiliter le pont Estimé dans le département de la Grand-anse. « En moins d’une année, nous sommes parvenus à installer avec l’appui de la Banque mondiale un pont métallique sur la rivière de la Grand-anse », s’est vanté le ministre, qui précise qu’un pont définitif en béton sera installé sur cette rivière.

De son côté, le ministre de l’agriculture Charlot Bredy a tenu à rappeler que dans la plupart des communes de la péninsule sud, beaucoup de maisons ont été détruites ou endommagées. Au niveau des infrastructures agricoles, le ministre indique qu’elles ont subi le même sort. À titre indicatif, au niveau du département du sud, 18 périmètres irrigués ont eu leurs canaux d’irrigation détruits sur une longueur de 1500 mètres linéaires, 250 mille mètres linéaires ont été ensablés. « Il y a également les locaux de la Direction départementale Agricole (DDA) des Nippes qui sont jusqu’à présent endommagés et inhabitables », a-t-il ajouté.

Aussi, après ces observations, le ministère de l’agriculture a pu intervenir à travers l’État haïtien et ses partenaires sur le terrain. « L’appui de ces partenaires a été considérable et cela nous a permis de faire des interventions d’urgence. Nous avons discuté avec eux pour la mise en place de programmes d’urgence », a souligné M. Bredy. Aussi, le MARNDR a pu investir 7,5 millions de dollars qui ont facilité la reprise de la reproduction agricole. « S’il n’y a pas eu ces interventions, la situation aurait pu être plus grave », a-t-il déclaré, précisant que les ¾ de ces interventions sont financés par la Banque mondiale.

Dans le domaine de l’éducation, le titulaire du MENFP Nesmy Manigat a signalé qu’un millier d’établissements scolaires ont été touchés par le séisme du 14 août 2021. Mais ces structures ont été doublement affectées, selon M. Manigat. « Non seulement les écoles ont été endommagées ou détruites, mais celles qui ne l’ont pas été ont servi d’abris provisoires pour les populations locales », a-t-il expliqué.

Le titulaire du MENFP a indiqué en outre que six types d’intervention ont été réalisés au niveau de ces départements. Les élèves ainsi que leurs parents ont pu bénéficier de l’appui psychosocial du ministère et des partenaires, selon ses dires. Outre la mise en place d’un programme de cantine scolaire ayant touché plus de 172 300 enfants, des kits et des manuels scolaires ont été distribués à plus de 100 mille élèves, selon Nesmy Manigat. « Le gouvernement a aussi accéléré les projets de construction de plusieurs établissements scolaires », a ajouté le ministre, soulignant qu’une vingtaine d’écoles seront inaugurées sur le territoire national dont sept dans le Grand Sud en septembre grâce au Fond National de l’Education (FNE).

En termes d’assistance sociale, le Ministère des affaires et du travail (MAST) est toujours mobilisé lors des catastrophes, a rappelé d’entrée de jeu le titulaire de l’institution, Odney Pierre. « Suite au séisme dévastateur du 14 août 2021, les premières réponses ont été organisées par le gouvernement à travers la DGPC mais les directeurs départementaux du ministère des affaires sociales ont toujours été mobilisés sur le terrain », a indiqué le ministre.

Pour organiser la réponse face au relèvement précoce, le MAST a mobilisé ses agences d’exécution dans le cadre de la mise en œuvre de ses projets notamment le Fonds d’Assistance Économique et Social (FAES) en vue de distribuer des rations sèches. Plus de 300 000 paniers de solidarité ont ainsi été distribués à travers cet organisme, selon le ministre Odney Pierre.

Le MAST a également bénéficié du soutien de ses partenaires en vue de renforcer ses actions dans l’accompagnement de la population. Aussi, avec le support de la Banque mondiale, le MAST a lancé le programme « Klere chimen » dans la péninsule sud. À travers ce programme, les personnes les plus vulnérables de sept communes de ces régions ont bénéficié de 100 dollars américains sur une période de trois cycles de transfert, selon les propos du ministre.

Parallèlement, le titulaire du MAST annonce l’implémentation d’un filet de sécurité de sécurité sociale particulièrement au niveau de la Grand-Anse qui vise 17 750 ménages. « Chaque mois, sur une période de 24 cycles de transfert, ces ménages recevront chacun 29 dollars américains ou l’équivalent en gourdes avec des mesures d’accompagnement », a fait savoir Pierre Odney. Ces mesures d’accompagnement, précise-t-il, incluent, entre autres, la prise en charge d’enfants en situation de malnutrition.

En savoir plus:

Deux diplomates en poste à Orlando et aux Bahamas rappelés par le ministère des affaires étrangères

Click to comment

Laisser un commentaire

Plus de contenu

Météo

Le bilan de l’ouragan Ian s’alourdit, on parle d’environ 80 morts dans l’état de la Floride, le plus touché. Si pour CNN les autorités...

Actualités

Le footballeur français Presnel Kimpembe vient en aide à Haïti. Le footballeur français champion du monde, Presnel Kimpembe, a lancé ce mercredi son association...

Éducation

Campagne de reconstruction d’écoles dans le grand Sud: la Digicel dévoile les critères d’éligibilités La Fondation Digicel a dévoilé dans une note datée du...

Actualités

Séisme du 14 août 2021: Le bilan définitif s’élève à 2248 morts et 12763 blessés, rapporte le directeur général de la Protection Civile Jerry...