Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Haïti: l’association KATIZANA au chevet des prisonniers

Haïti: l'association KATIZANA au chevet des prisonniers

Haïti: l’association KATIZANA au chevet des prisonniers au pénitencier national.

L’association KATIZANA composée d’un comité formée de 11 membres est une structure qui met en valeur les travaux des prisonniers du pénitencier national afin de les aider financièrement.

“KATIZANA est un projet existant depuis 2017. Ce projet est lancé par deux jeunes prisonniers toujours incarcérés au pénitencier national. Ils ont pris cette initiative parce que leurs familles n’ont pas vraiment les moyens de les aider”, nous a expliqué Trezil Richard, porte-parole de cette structure.

Juno7 Pub

Le projet KATIZANA contient 20 artistes, tous sont des prisonniers qui produisent des cartes de vœux afin de les vendre sur le marché pour qu’ils puissent répondre aux conditions difficiles confrontées à l’intérieur de la prison. “L’argent rentré nous aide à acheter du savon, de la dentifrice, de la nourriture et payer un avocat”, poursuit le porte-parole.

Le comité KATIZANA fait de la promotion pour les travaux des détenus

Le comité KATIZANA n’a pas de prisonniers. Tous les 11 membres sont libres et vaquent normalement à leurs activités. Les prisonniers qui n’ont pas la possibilité de vendre sur le marché leurs travaux réalisés à l’intérieur de la prison ont décidé de faire appel à des proches afin de former un comité intermédiaire pour la promotion de leurs travaux. “On a un partenariat avec une congrégation religieuse pour l’achat des cartes de vœux à l’échelle internationale”, précise Richard Trezil.

Les membres du comité qui pilotent ce projet pour les prisonniers est constitué d’une Coordonatrice: Cherubin Youvica/ Secretaire: Lundy Stephanie/ Resp Communication: Josile Lovesky/ Responsable des activités sociales:Gregoire H. Rochel/ Responsable Logistique: La France Sherley/ Chargé de formation : Jean Bernard Junior Boursiquot/ Resp de Stock (Carte) : Rowe Ketty/ Responsable relation internationale: Sr Socorro Lopez/ Resp Marketing et Vente: Destima Cassandrine/ Tresorier: Raquel Josile/Porte parole: Trezil Richard.

Le comité s’est chargé d’acheter les matériels pour les ateliers afin que les prisonniers puissent travailler. <<À chaque fois que l’atelier a besoin de matériels, les prisonniers dressent une liste pour le comite>>, a fait savoir le porte-parole. <<Les matériels utilisés pour produire les cartes sont des bristols, crayon dessin, des crayons ordinaires, règles plumes, gomme..>>, a-t-il précisé.

Si l’on en croit Trezil Richard, cet atelier a la capacité de produire 40 cartes par jour pour un total de 1 200 cartes par mois. “L’atelier de dessin travaille chaque jour. C’est un projet qui les aide à gérer le stress, les évite le suicide et de ne pas penser la vengeance”, a-t-il ajouté.

Toutefois, Richard Trezil a révélé pour Juno7 que formellement la direction du pénitencier n’est pas au courant de ce comité. “Le comité se prépare pour déposer un document au niveau de la direction. La direction est au courant du projet à travers les médias qui nous donnent des coups de projecteurs. Nous profions pour remercier Davidson Saint Fort qui a fait un travail remarquable avec son reportage Cri des oubliés de l’enfer carcéral”, a-t-il déclaré.

Le prix d’une carte

Le prix d’une carte est de 125 gourdes selon Richard Trezil. À chaque carte vendue, les pourcentages sont répartis ainsi: 50% aux artistes prisonniers, 20% pour la rubrique avocat pour les artistes prisonniers, 30% pour le fonctionnement du comité (frais de transport, copies..), a détaillé Richard Trezil. “Delmas 2000 vend nos cartes depuis 2019 à 10%. On a aussi Delimart Turgeau, Eagle Market et K-naval Market. Nous vendons les cartes chaque dimanche dans des églises dont St Louis de Gonzague, St Paul et Ste Hyacinthe “, a souligné le porte-parole.

KATIZANA veut marquer la date du 10 décembre

À l’occasion de la journée internationale des droits de l’homme, le comité KATIZANA a pris l’initiative de procéder à la distribution de 50 plats chauds grâce à des dons et la vente des cartes.

Pour clôturer l’année 2021, le comité envisage d’organiser une petite fête entre-eux. Pour ce faire, le porte-parole a fait savoir que le comité est prêt à recevoir des dons au https://findafro.org/donations/katizana/ pour la réussite de cet évènement.

Haïti: l'association KATIZANA au chevet des prisonniers

En savoir plus:

Joe Biden subit une coloscopie et transfert temporairement le pouvoir à Kamala Harris

Written By

Jerry Louis-Jeune, Consultant en SEO de notre agence. On-site and Offsite SEO. Articles Redaction and Optimization. #1 en Haïti en SEO. Digital Marketing and Business Strategist

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Actualités

Le projet “KATIZANA” sacré champion du concours “Dekole Biznis ou” organisé par Dynasty Hub et supporté par Prestige. Le projet “KATIZANA” a remporté le...

Actualités

Le ministre de la culture et de la Communication, Pradel Henriquez rend visite aux prisonniers du pénitencier national Port-au-Prince , Haïti .- Le ministre...

Actualités

Le Premier ministre accompagné de plusieurs membres de son gouvernement a visité les prisons civiles de la région métropolitaine et celle de Cabaret. Visite, jeudi...

Actualités

La mutinerie du 7 novembre dernier à la prison civile des Gonaïves ayant fait notamment 1 mort, 10 victimes de viols collectifs dont une...