Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

« J’ai signé cette résolution pour éviter la catastrophe humanitaire qui menace Haïti », soutient Ricard Pierre

« J’ai signé cette résolution pour éviter la catastrophe humanitaire qui menace Haïti », soutient Ricard Pierre

« J’ai signé cette résolution pour éviter la catastrophe humanitaire qui menace Haïti », soutient le ministre de la Planification, Ricard Pierre

Le ministre de la Planification et de la coopération externe Ricard Pierre, a justifié, lors d’une entrevue accordée ce dimanche à Juno7, sa décision de signer la résolution autorisant le Premier ministre Ariel Henry à solliciter l’intervention d’une « force spécialisée armée » pour aider à surmonter la crise humanitaire en Haïti.

« J’ai choisi de signer cette résolution pour demander cette assistance parce que je suis contre et je serai toujours contre l’octroi d’une amnistie aux gangs armés après tous leurs méfaits ; j’ai choisi de signer cette résolution pour permettre à la vie de reprendre son cours en Haïti, pour stopper la rivière de sang qui coule en Haïti ; j’ai signé cette résolution parce que je crois que cette situation ne peut plus continuer », a-t-il déclaré.

Dans le même esprit, l’ancien sénateur du Sud’Est assure qu’il est prêt à recevoir le verdict de l’histoire. « La génération actuelle et celles qui viendront me jugeront, a-t-il indiqué. En toute âme et conscience, je suis prêt pour ce verdict ».

Tous les ministres du cabinet du Gouvernement Henry ont signé cette résolution l’autorisant à solliciter le « déploiement immédiat » d’une force spécialisée armée en Haïti pour stopper la crise humanitaire. Cette décision est critiquée de toute part par des observateurs et des citoyens affirmant que le gouvernement en place donne le feu vert à la communauté internationale de violer la souveraineté nationale, acquise au prix du sang des ancêtres.

Or, pour le ministre de la planification, il est nécessaire de solliciter cette assistance de la communauté internationale pour empêcher Haïti de plonger dans cette catastrophe humanitaire, causée, entre autres, par l’insécurité résultant des actions criminelles des gangs et de leurs commanditaires, selon ses dires. « Les enfants ne peuvent pas se rendre à l’école, beaucoup d’entreprises ont déjà fermé leurs portes, la capitale est complètement bloquée, les biens et les gens ne peuvent pas circuler, il n’y a pas de nourriture, les prix des produits flambent, la faim menace de nombreux citoyens, […], », a-t-il souligné.

Depuis bientôt un mois, Haïti fait face à une série de mouvements de protestation après la décision du gouvernement d’ajuster à la hausse les prix des produits pétroliers à la pompe. Si le ministre Ricard Pierre admet que ces revendications émanent de la population, il soutient également que des entrepreneurs opposés à la décision du gouvernement de percevoir des taxes au niveau des douanes, des politiciens et des bandits armés à leur solde en profitent pour bloquer le pays et y semer le chaos.

Selon une source officielle du Gouvernement, l’Organisation des Nations-Unies (ONU) et l’Organisation des États Américains (OEA) ont déjà été notifiées de cette résolution prise en conseil des ministres jeudi dernier. De son côté, le gouvernement américain a fait savoir le samedi 8 octobre qu’il examinait cette demande d’assistance internationale de la part d’Haïti. Les Américains n’ont toutefois pas fourni de détails sur la manière dont ils pourraient aider Haïti à affronter la crise sécuritaire et humanitaire.

« J’ai signé cette résolution pour éviter la catastrophe humanitaire qui menace Haïti », soutient Ricard Pierre

En savoir plus:

Mondial des amputés: terrassée par l’Ouzbékistan (4-2), l’équipe haïtienne termine à la quatrième place

Written By

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu