Connect with us

Hi, what are you looking for?

Économie

Jean Baden Dubois fait une plaidoirie pour la stabilité du taux de change

Jean Baden Dubois fait une plaidoirie pour la stabilité du taux de change

Jean Baden Dubois fait une plaidoirie pour la stabilité du taux de change.

Après avoir identifié le déficit dans la balance commerciale, le financement monétaire comme des facteurs de pressions sur le taux de change, le gouverneur de la banque centrale, Jean Baden Dubois, à l’émission spéciale le Grand rendez-vous économique a évoqué la question de la dépréciation du taux de change qui impacte les ménages dans le pays.

« La BRH n’est pas pour un taux de change bas ni haut mais pour la stabilité ce qui va empêcher la décapitalisation de la population en cas de dépréciation du taux. Nous devons décider au plus haut niveau de l’Etat quel régime de change nous voulons et prendre toutes les dispositions pour assurer sa stabilité », a déclaré M. Dubois en écartant au prime abord la dolarisation de l’économie car nous n’avons pas suffisamment de ressources pour adopter une monnaie forte comme le dollars a t-il expliqué.

Par conséquent, il avance que le pays a déjà fait choix du régime fixe. Mais c’est au niveau des conditions qui y vont avec que le bas blesse. Parmi ces conditions, il a cité : l’affichage des prix en gourde, l’interdiction faite à l’Etat de faire la création monétaire, un contrôle des flux de capitaux. La création monétaire en soi n’est pas mauvais, affirme M. Dubois, mais elle doit suivre une procédure préétablie.

Par rapport à la régulation du marché, la BRH fait des efforts au niveau du système financier mais ce n’est pas suffisant, a fait savoir le gouverneur qui précise au passage que les acteurs échappent à son contrôle quand ils font des achats et ventes de devises sur le marché, lors des transactions SPIH qui ont augmenté de 300 % en pratiquant une évasion de taxes. Les ONG’s aussi, ajoute-t-il, contribuent à rendre cette situation plus difficile. « la stabilité du taux de change est un bien commun », tranche le gouverneur.

Évoquant la réserve nette de change, le gouverneur a joué la carte de l’assurance en affirmant que les réserves n’ont pas vraiment baissé. Il prétend que la BRH a acheté plus de dollars et mise gros sur la régulation des facteurs de marchés afin d’agir sur les problèmes structurels en ramenant la question des changes a l’intérieur des institutions qui sont controlées par la banque centrale.

« Sans crédibilité de la banque centrale, le taux de change aurait déjà explosé. Néanmoins, nous avons des facteurs qui jouent contre nous comme le déséquilibre de la balance des paiements qui dépasse 500 millions de dollars alors que il y a un an elle était positive de 98 millions de dollars US. La banque centrale va intervenir sur le marché quand elle le jugera nécessaire mais pour l’instant nous attardons davantage à mettre en place les régulations à travers des instruments comme la circulaire 114-2 et 3 », a-t-il indiqué.

« Un taux de 120 gourdes est possible au premier trimestre 2023 »

En parlant du taux de change actuel qui est déterminé par la BRH, environ 145 gourdes pour un dollars, le gouverneur a laissé entendre que le taux pourrait baisser autour de 120 gourdes pour un dollar si des dispositions sont prises, au premier trimestre de 2023. Même s’il n’a pas précisé ces dispositions, il a rapporté des engagements pris au niveau du fond monétaire pour baisser le taux d’inflation de 47.2 à 21% au 30 septembre. L’apport des 107 millions de dollars du FMI pour financer le billet de sécurité sociale en Haiti et l’appui budgétaire de l’union européenne et la banque mondiale qui porteront les réserves à 400 millions de dollars.

Jean Baden Dubois fait une plaidoirie pour la stabilité du taux de change

En savoir plus:

Le président Lula et des milliers de brésiliens ont rendu un dernier hommage au roi Pelé

Written By

Redacteur en chef et administrateur de l'agence de presse en ligne JUNO7, Juriste de formation, spécialiste en management, suivi et évaluation des projets, consultant des affaires publiques.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Économie

« Le pays est en dépression économique », analyse Jean Baden Dubois qui rassure sur les conséquences des sanctions sur le système bancaire haïtien. Pour la...

Économie

9e édition de la semaine de l’audit: Jean Baden Dubois parle des mesures pour sortir Haïti de la liste grise du GAFI A l’occasion...

Économie

Jean Baden Dubois annonce des mesures pour mettre de l’ordre sur le marché des changes et une nouvelle injection d’environ 100 à 150 millions...

Économie

Le Gouverneur de la BRH, Jean Baden Dubois va siéger au Conseil Économique et Social de l’AUF Le Gouverneur de la BRH, Jean Baden...