You dont have javascript enabled! Please download Google Chrome!
Publicités
Connect with us

Politique

Jerry Tardieu fait le bilan de ses combats, dénonce le blocage de ses propositions de lois au parlement et félicite l’engagement de la jeunesse haïtienne

Published

on

Dans une intervention audiovisuelle de 25 minutes, publiée sur sa page Facebook, le député de Pétion-Ville s’est adressé aux internautes pour présenter un bilan de ses actions au parlement durant l’année législative 2018 qui s’est terminée le deuxième lundi du mois de Septembre.

Dans son exposé, l’élu de Pétion-Ville a eu d’entrée de jeu une pensée spéciale pour la jeunesse haïtienne qui a montré durant l’année 2018, dit-il, qu’elle ne voulait plus être passive dans le combat politique et dans la lutte pour la reddition de compte notamment dans le cadre du procès petrocaribe. Selon lui, cet engagement citoyen de la jeunesse est exceptionnel et augure de bonnes choses pour les années à venir car, précise-t-il, la bataille pour la démocratie exige un sursaut citoyen pour éviter des taux de participation en peau de chagrin lors des élections. Le député voit cet engagement de la jeunesse comme un rayon de lumière dans la grisaille noirceur de la vie politique haïtienne actuelle.

Dans son allocution, le député Tardieu a passé en revue plusieurs des batailles livrées au parlement en 2018. D’abord la construction et l’inauguration de la Bibliothèque Michèle Tardieu de Pétion-Ville, ensuite les propositions de réforme constitutionnelle de la commission législative spéciale dont il est le président, l’opération KORE LEKOL PETYONVIL et ses programmes de bourses d’études. Il a également rappelé la lutte menée pour porter l’ex-chef de gouvernement Jack Guy Lafontant à démissionner après les évènements du 6 et 7 juillet dernier. Au titre des actifs à mettre à son bilan, le député a insisté sur la bataille menée face à l’exécutif pour le porter à inclure des projets dans l commune de Pétion-Ville dans la loi des finances de la république. L’élu de Pétion-ville a exigé que soient inclus des dotations budgétaires pour la réhabilitation de la route de Pernier, la construction d’une station de sapeurs-pompiers, d’un centre de santé, de trois stations de traitement d’eau potable, deux sous-commissariats de police pour Jalouzi et Fort Jacques et deux écoles de formation professionnelle et technique. Le député n’a pas mâché ses mots pour critiquer la gestion du pouvoir en place. En conclusion de son exposé, il a annoncé que l’année 2019 serait probablement plus difficile que l’année 2018.

De façon non équivoque, le parlementaire a dénoncé le sabotage systématique de ses propositions de lois au parlement par la majorité à la chambre des députés. Il regrette que le parlement soit devenu un espace de marchandage politique ou les lois ne sont pas votés sur base de leur importance pour le pays mais sur base de copinage politique et du bon-vouloir de l’exécutif.

Chemin faisant, Il a invité les parlementaires à voter la réforme constitutionnelle en 2019. Pour TARDIEU, il y va de l’image du parlement et même de sa survie. Ne pas voter ces propositions d’amendement, dit-il, serait suicidaire pour le grand corps qui signerait son arrêt de mort car l’institution, déjà décrédibilisée, prouverait tout simplement à la société que les élus sont accrochés aveuglément à leurs pouvoir et privilèges, peu soucieux de rééquilibrer les pouvoirs et sourds aux cris du peuple et à son désir de changement.

Publicités
Advertisement

Commentaires

Publicités

Archives

Publicités

On en Parle

error: Alert: Content is protected !!