Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Un juge fédéral réprimande les procureurs pour le retard du procès de l’assassinat de Jovenel Moïse

Un juge fédéral réprimande les procureurs pour le retard du procès de l’assassinat de Jovenel Moïse

États-Unis : Un juge fédéral réprimande les procureurs pour le retard du procès de l’assassinat de Jovenel Moïse.

José Martínez, juge fédéral responsable de l’affaire de l’assassinat du président Jovenel Moïse, a vivement critiqué les procureurs pour le retard considérable constaté dans ce procès, selon une information relayée par le journal Miami Herald.

Le juge se dit troublé par le fait que les accusés emprisonnés sont contraints de passer plus d’un an derrière les barreaux sans pouvoir être jugés. « C’est très gênant pour moi », a-t-il déclaré, selon des propos rapportés par le journal floridien.

«Je suis un gars plutôt conservateur, mais je ne crois pas que vous devriez arrêter quelqu’un et le mettre en prison tant que vous ne savez pas ce qui se passe. Je ne veux pas qu’une affaire traîne pendant quelques années pendant que des gens sont en prison. Ça me dérange», a-t-il insisté.

De son côté, la procureure fédérale Monica Castro a déclaré au juge qu’elle s’attend à ce que davantage d’accusés concluent des accords afin d’éviter un procès. Cependant, étant donné qu’«il s’agit d’une affaire très complexe » avec «une grande quantité de découvertes », dans différentes langues et dans trois pays, Mme Castro a déclaré qu’elle ne prévoyait pas de procès cette année.

« Une date pour le procès en 2023 est peu probable », a-t-elle déclaré. Les procureurs, selon elle, estiment qu’ils auront besoin d’au moins quatre mois supplémentaires pour remettre les preuves aux avocats de la défense

Le juge Martínez, toujours selon Miami Herald, a fixé une autre audience dans deux mois, sans préciser de date. Il a dit qu’il reconnaissait que le retard du procès était dans l’intérêt de la justice et a noté que la complexité de l’affaire nécessitait “une quantité substantielle de préparation”.

Pas moins de 11 personnes sont derrière les barreaux aux États-Unis dans le cadre de l’enquête sur l’exécution de l’ancien président Jovenel Moïse le 7 juillet 2021. L’une d’entre elles, l’homme d’affaires Rodolphe Jaar, a plaidé coupable en mars dernier pour son rôle dans le complot.

Un juge fédéral réprimande les procureurs pour le retard du procès de l’assassinat de Jovenel Moïse

En savoir plus:

Désilien Souffrant, âgé de 46 ans, arrêté pour auto-kidnapping et abus de confiance

Click to comment

Laisser un commentaire

Plus de contenu