Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Karavan Fanm Pou Chanjman prêche l’unité entre les acteurs pour un consensus politique national

Karavan Fanm Pou Chanjman prêche l'unité entre les acteurs pour un consensus politique national

Karavan Fanm Pou Chanjman prêche l’unité entre les acteurs pour un consensus politique national.

Karavan Fanm Pou Chanjman (KFPC) dans une note sort de son silence face à la crise sociopolitique et économique que confronte le pays depuis des mois. Dans son message, la structure fait appel à l’unité entre les acteurs afin d’apporter des réponses aux différentes revendications de la population haïtienne qui proteste depuis des semaines contre l’inflation, l’insécurité, la crise du carburant entre autres.

Au début de cette note, KFPC a mis l’accent sur la situation alarmante que traverse le pays depuis des mois. Pour cette structure, la situation pourrait engendrer la disparition de l’état-nation. “Depuis environ quatre semaines, le pays est en proie à une situation de troubles profonds, issus d’une crise multidimensionnelle à la fois structurelle et conjoncturelle”, a indiqué la note. “Cette situation désastreuse met, dans une large mesure, en péril l’existence même de notre État-nation”, ont ajouté les membres de la KFPC.

Juno7 PUB

Face à cette situation, Karavan Fanm Pou Chanjman croit que l’heure est au dialogue afin de développer un consensus politique national pouvant répondre aux besoins urgents de la population. “L’heure est au dialogue fraternel et sincère, à l’unité pour développer un consensus politique national devant conduire au processus de refondation de la nation, de la reconstruction du tissu social permettant le retour à un cadre constitutionnel et démocratique normal”, a lancé l’organisation aux différents acteurs.

Par ailleurs, KFPC a surtout souligné que cette crise existe depuis des années mais la population qui n’en peut plus face à une telle situation a exprimé son ras-le-bol. “Au-delà de toute considération partisane, il y a lieu de reconnaître que le blocage des routes nationales ou des villes par des troncs d’arbres/des carcasses de véhicules d’engin lourd constitue un indicateur puissant du degré de mobilisation populaire et témoigne dans ces moments d’agitation sociale, du profond malaise de la population”, peut-on lire dans la note.

KFPC rappelle qu’il avait demandé au premier ministre Ariel Henry, le 15 septembre dernier, à travers une note de presse, d’écouter les cris de la population mais le gouvernement n’a pas réagi a-t-elle dit tout en soulignant les problèmes actuels du pays. “L’organisation constate que jusqu’à aujourd’hui, le gouvernement n’a pas réagi ; la population continue de manifester sa colère partout dans le pays, et institue la « stratégie peyi lòk ». Fermeture des entreprises tant publiques que privées, le commerce est toujours paralysé, les banques fonctionnent au ralenti et la rentrée scolaire n’est pas possible, elle n’a pas eu lieu le 3 octobre, comme prévu par le gouvernement”.

Juno7 PUB

Karavan Fanm Pou Chanjman prêche l'unité entre les acteurs pour un consensus politique national

En savoir plus:

Crise du carburant: la vie de femmes et nouveau-nés en jeux, l’ONU et ses partenaires en Haïti appellent à la création d’un couloir humanitaire

Juno7 PUB
Written By

Mwen se Dimitry Charles, jounalis redaktè anndan Juno7, mwen etidye kominikasyon ak jounalis, mwen fè redaksyon pwojè tou. M ap kolabore anndan Juno7 paske m vle fè yon jounalis itil

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu