Connect with us

Actualités

La FJKL salue le travail du CSPJ et exige des poursuites contre les magistrats exclus

Published

on

La FJKL salue le travail du CSPJ et exige des poursuites contre les magistrats exclus
Jac

La FJKL salue le rapport de certification du CSPJ et estime qu’il a touché du doigt le problème de la corruption au sein du système judiciaire.

Port-au-Prince, Haïti.- Le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) a touché du doigt le problème chronique de la corruption au sein du système judiciaire selon la Fondasyon Je Klere qui salue parallèlement la volonté du CSPJ de s’attaquer à la corruption au sein du système judiciaire haïtien. Sur une liste de 44 magistrats soumis au processus de certification, le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire a renvoyé 19 pour faux diplôme de droit ou de Bac II, vol, raquette et manque d’intégrité, entre autres.

La Fondasyon Je Klere (FJKL) dit noter que les motifs retenus contre les magistrats non certifiés sont, dans la majorité des cas, des infractions à la loi pénale. La FJKL s’étonne, cependant, que le CSPJ s’est contenté de renvoyer ces magistrats du système en application de l’article 69 de la loi du 27 novembre 2007 portant statut de la Magistrature sans, pour autant, renvoyer leurs dossiers par devant les autorités de poursuite des juridictions concernées pour qu’ils soient poursuivis, arrêtés, jugés et punis conformément à la loi.

La FJKL rappelle, dans une note de presse en date du 29 octobre 2020 acheminée à la rédaction de Juno7, l’obligation qu’a tout citoyen ou toute institution de dénoncer par devant les autorités de poursuite les personnes sur qui pèsent de graves présomptions de perpétration de crimes ou de délits.

Cette obligation pèse également sur le CSPJ. La FJKL est, par contre, désolée de relever dans la liste des Magistrats certifiés le nom de Litherson Jérôme, juge et juge d’instruction au Tribunal de Première Instance de la Croix-Des-Bouquets souvent dénoncé d’association avec des délinquants notoires à la Croix-Des-Bouquets. Il s’agit d’un cas à approfondir selon l’organisation de défense des droits humains.

Lait Bongu

La FJKL demande au CSPJ de continuer dans cette voie pour épurer la Magistrature haïtienne des violeurs, des faussaires, des corrompus et des délinquants de tous poils. La FJKL recommande au CSPJ de continuer à garder à l’œil les Magistrats certifiés pour que la certification soit un processus permanent et non ponctuel.

En savoir plus :

L’UEH crée une commission pour analyser les décrets relatifs à l’enseignement supérieur publiés par l’exécutif

MG300

Communicateur social, journaliste, présentateur et animateur de radio. Originaire de Léogâne. Aime la lecture, la musique, le cinéma et la poésie

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 999,379 other subscribers

Archives