Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

La FJKL souhaite que la justice se montre impitoyable contre les auteurs et complices du massacre de Canaan

Accusé de détournement de fonds par la FJKL, Jean Marie Altéma clame son innocence et veut une condamnation pour diffamation

Massacre de Canaan : la Fondasyon Je Klere (FJKL) appelle la justice à sévir contre les auteurs et complices de ce drame.

La Fondasyon Je Klere (FJKL), via un communiqué, dit constater avec amertume les douloureux événements survenus dans la zone de Canaan, au Nord de Port au Prince, le samedi 26 août où plusieurs fidèles protestants ont été massacrés, blessés, torturés ou enlevés. Elle appelle la justice à sévir contre les auteurs et les complices de ce massacre.

L’organisation de défense des droits humains signale que cette marche organisée par l’église Evangélique Piscine de Bethesda du pasteur Marcorel Zidor alias Marco a été précédée d’un discours faisant l’apologie de la violence, appelant les citoyens à s’armer les uns contre les autres en vue de déchouquer les gangs armés par la violence.

La FJKL rappelle en ce sens que le fait de porter les citoyens à s’armer les uns contre les autres, d’encourager la provocation à la violence dans les discours pastoraux sont des actes criminels prévus et punis par le Code pénal haitien. “Trois à quinze ans de prison est la peine prévue par la loi en la matière”, indique-t-elle, soulignant qu’il est temps de faire respecter la loi et que ceux qui ont provoqué ce massacre comme ses auteurs doivent répondre de leurs actes.

Tout en présentant ses sympathies aux parents des victimes, la FJKL dit souhaiter que “la justice se montre impitoyable contre les auteurs et complices de ce massacre”.

Quelques heures après ce drame, le Commissaire du Gouvernement près le Tribunal de Première Instance de la Croix-des-Bouquets, Me Roosvelt Zamor, a invité pasteur Marcorel Zidor. Les membres du gang dirigé par le dénommé Jeff, quant à eux, ne font l’objet d’aucun mandat.

De son côté, la Police Nationale d’Haïti (PNH) qui affirme avoir pris des dispositions pour empêcher les participants à cette marche d’entrer à Canaan, annonce l’ouverture d’une enquête
judiciaire à la Direction Centrale de la Police Judiciaire
(DCPJ). Celle-ci, selon la PNH, doit permettre de fixer les responsabilités de tous les acteurs dans cette affaire afin que de tels actes irrationnels ne se reproduisent plus.

A lire aussi :

Un homme condamné à 15 ans de prison pour abus sexuels sur un garçon de 2 ans en République dominicaine

Click to comment

Laisser un commentaire

Plus de contenu

Actualités

La FJKL et la Fondation Lorquet pour une Nouvelle Haïti ont distribué des registres de fouilles au service des prisons d’Haïti. À travers un...

Sécurité

Carnage à Canaan: la DCPJ invite le pasteur Marcorel Zidor dans le cadre d’une enquête. Le responsable de Piscine de Bethesda, Marcorel Zidor plus...

Actualités

Corruption du substitut Lucnas Étienne, la FJKL reproche à la ministre d’avoir instauré un désordre dans le système judiciaire et déplore une décision complaisante...

Actualités

La Fondasyon Je Klere (FJKL) dénonce la décision des autorités policières des Gonaïves de rappeler les policiers en détachement avec deux juges d’instruction engagés...