Connect with us

Hi, what are you looking for?

Monde

La présidente démissionnaire de l’Université Harvard indique avoir subi des menaces et du racisme

La présidente démissionnaire de l’Université Harvard indique avoir subi des menaces et du racisme
Getting your Trinity Audio player ready...

La présidente démissionnaire de l’Université Harvard indique avoir subi des menaces et du racisme.

L’Américaine d’origine haïtienne Claudine Gay a remis sa démission ce mardi après-midi à la tête de l’université Harvard. Elle précise dans sa lettre de démission avoir subi des menaces et du racisme. Sa décision est survenue après les critiques concernant ses propos sur des questions liées à l’antisémitisme.

“C’est avec le cœur lourd, mais avec un profond amour pour Harvard que je vous écris pour vous annoncer que je vais quitter mon poste de présidente. Il a été compliqué de voir le doute planer quant à mes engagements à faire face à la haine et à respecter la rigueur académique… et effrayant de faire l’objet d’attaques personnelles et de menaces alimentées par du racisme”, a écrit Claudine Gay dans sa lettre de démission.

L’université Harvard a réagi après la décision de Claudine Gay. La prestigieuse institution a salué la résilience remarquable de Mme Gay face à des attaques continues et profondément personnelles. “Si une partie de cette affaire a eu lieu de façon publique, une grande partie a pris la forme d’attaques immondes et dans certains cas racistes contre elle via des courriels et des appels téléphoniques honteux”, précise le communiqué de l’université Harvard.

Claudine Gay âgée de 53 ans etait nommée 30ème présidente de l’université Harvard, une institution fondée en 1636. La nouvelle de sa nomination a été annoncée par l’université le jeudi 15 décembre 2022. Fille de migrants haïtiens, elle est devenue la première femme de couleur à occuper ce poste. Elle est entrée en fonction le 1er juillet 2023 et a dirigé pendant six mois cette prestigieuse institution qui a un budget de 50,9 milliards de dollars.

Née à New-York, aux États-Unis, elle est la fille de migrants haïtiens. Son papa est un salarié du corps d’ingénieurs de l’armée américaine et sa mère est infirmière. Les deux parents sont haïtiens.

La présidente démissionnaire de l’Université Harvard indique avoir subi des menaces et du racisme

À lire aussi :

La cour supérieure des comptes demande aux entreprises publiques récalcitrantes de fournir leurs rapports financiers

Click to comment

Laisser un commentaire

Plus de contenu