Connect with us

Insécurité

L’assassinat de la lycéenne brise le silence de plus d’un y compris Jude Célestin

Published

on

L'assassinat de la lycéenne brise le silence de plus d'un y compris Jude Célestin
Officier

L’assassinat odieux de la lycéenne de 21 ans brise le silence de plus d’un y compris l’homme politique Jude Célestin.

Les réactions continuent d’affluer pour condamner l’assassinat de la lycéenne, Evelyne Sincère, 21 ans, enlevée le jeudi 29 octobre 2020 puis retrouvée morte dans la matinée du dimanche 1er novembre à Delmas 24. Ces voix condamnent un acte crapuleux décrivant une cruauté extrême en cette période marquée par un regain brusque du phénomène de l’insécurité. Parmi les personnalités ayant réagi, on trouve des hommes politiques dont Jude Célestin , disparu des radars de la presse depuis des années.

Dans une note rédigée en créole haïtien et publiée le dimanche 1er novembre, Jude Célestin laisse entrevoir une rage paternelle par rapport à cet assassinat de trop et un ras-le-bol citoyen par rapport à la situation sécuritaire du pays qui se dégénère de plus en plus sous l’oeil passif des autorités étatiques.

“Mwen bouke, Evelyne te ka pitit mwen Mwn di NON! Ou dwe di NON malgre sa ki divize nou. Ann konbat tout moun ki trenen Ayiti nan kalfou lanmò sa. Sa revoltan! Nou pa dwe kontinye kwaze bwa nou epi kite malere ak malerez ap achte sèkèy ak lajan yo ta dwe ap peye inivesite pitit yo”, écrit le candidat aux deux dernières présidentielles organisées en Haïti qui invite les responsables à remettre en question leur importance à la tête du pays.

Dans ce document, l’ingérieur Jude Célestin, compare le traitement subi par Evelyne Sincère à celui infligé au peuple haïtien. Yo bare jel, mare bouch li jouk yo toufe l menm jan yo kontinye mare je ak bouch pèp la devan malè pandye ki sou tèt li chak jou. Tout konplo fèt pou nou mouri je bande bouch mare. Se NOU ki dwe leve pou di NON se ase!”,lit-on dans cette note publiée sur sa page facebook.

Jac

L’ancien maire de la Croix-des-Bouquets, Rony Colin, leader du secteur démocratique et populaire (SDP), a lui aussi réagi. Étant que père ayant connu une telle douleur, Rony Colin a twitté pour présenter ses sympathies à la famille éplorée.

“Se avèk kè sere epi dlo nan zye mwen aprann nouvèl asasinay jèn ti demwazèl ki rele Evelyne Sincère a kote yo jwenn kadav li nan zòn Dèlma aprè yo te fin kidnape l jedi 29 oktòb la. Kòm papa pitit, zak malonèt sa boulvèse m anpil. M swete kouraj ak fanmi sa ki nan gwo soufrans”,lit-on dans son tweet.

Même son de cloche du côté du sociologue et politologue Wilner Pierre qui, dans un Billet à Eveline sincère, s’est lancé dans un véritable exercice de profonds questionnements pour camper l’injustice et l’impunité qui entourent l’assassinat tragique de la lycéenne.

“Mais en fait qu’as-tu fait sincère pour mériter une fin tragique, indignante et révoltante? Qu’as-tu fait pour être exposé à la fureur de ces criminels ? Et pourtant Tu n’as pas participé au pillage des fonds publics du pays. Et pourtant Tu n’es pas parmi les assassins financiers du pays qui jouissent des privilèges et de toutes les richesses du pays. Et pourtant tu n’es pas parmi les escrocs de ce pays. Et pourtant, tu ne fait pas parti du complexe intello-médiatico-politico-économique, chien de garde de ce système de merde, un corpuscule qui monopolise toute l’institution d, laissant ainsi toute la population à la merci de leur troupe armée”,écrit-t-il.

Pour sa part, la direction de l’organisation pour le soutien de l’enfance et des vies (OSEVI), dans une note de sympathie adressée à la famille, condamne avec la plus grande rigueur l’enlèvement suivi de l’assassinat de la jeune Évelyne Sincère dont le corps sans vie a été retrouvé à Delmas 24 sur un tas d’immondices.

Réclamant justice pour la famille Sincère, particulièrement pour Évelyne Sincère, jeune bachelière, OSEVI exige à l’État qui, selon la constitution, “est le premier garant en matière de droits humains, de prendre toutes les mesures nécessaires pouvant protéger ce droit et à toute autorité compétente non seulement de trouver et punir les ravisseurs mais aussi d’adopter de nouvelles mesures afin de freiner cette vague d’insécurité qui gangrène le pays”.

En savoir plus :

Élections américaines : personne n’a foi au sondage, Trump et Biden dans la dernière ligne droite

Officier
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 999,002 other subscribers

Archives