Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Le Mouvement Troisième Voie continue d’exiger la démission de Jovenel Moïse et préconise une solution haïtienne à la crise

L’étau s’est resserré autour de Jovenel Moïse. La protestation s’est accentuée. Les États-Unis d’Amérique ont réitéré leur appel au dialogue pour une sortie de la crise haïtienne. Et, l’homme d’affaire Réginald Boulos du Mouvement de la Troisième Voie (MTV), dans une note de presse datée du 24 octobre 2019, a continué de demander à Jovenel Moïse de démissionner.

Réginald Boulos qui a exprimé en juin 2019 son regret d’avoir supporté Jovenel Moïse, au nom du MTV s’est dit maintenant angoissé de l’aggravation de la crise politique, de la détérioration accélérée de l’économie, de la dislocation et du désarroi des communautés urbaines et rurales liés à la dégradation de l’environnement sécuritaire et à la sévère précarité dans laquelle subsistent les ménages.

« Le président Jovenel Moïse continue d’afficher son cynisme et son aveuglement face aux légitimes revendications du peuple haïtien et à ses aspirations toujours bafouées au bien-être », a-t-il constaté.

Juno7 Pub

Pour l’architecte du Mouvement Troisième Voie, la fermeture prolongée, et potentiellement durable, des établissements scolaires de la République, dans un pays ou le système scolaire est déjà dans un état lamentable, est la preuve tangible du degré de pourrissement de la crise.

Comme pour répondre au Gouvernement des Etats-Unis d’Amérique qui encouragent tous les acteurs du pays à dialoguer en vue d’une sortie de crise, Réginald Boulos a estimé qu’aucun simulacre de solution imposée de l’extérieur n’amènera la stabilité politique ni l’apaisement social indispensables à la relance de l’économie et à la satisfaction des desiderata populaires.

« L’histoire politique contemporaine d’Haïti nous enseigne que les interventions intempestives et unilatérales de l’extérieur dans nos crises n’ont souvent fait que retarder les échéances », a-t-il rappelé.

Juno7 Pub

Plus loin dans cette note de presse, l’architecte du Mouvement Troisième Voie, Réginald Boulos, a estimé que la solution à cette triple crise institutionnelle, sociale et politique passe obligatoirement par la démission du président Jovenel Moïse du pouvoir.

En guise de conclusion, l’homme d’affaires a pressé ses partenaires, alliés de « l’Alternative Consensuelle », compatriotes de la « Passerelle » et ceux de « Mache Kontre », à faire l’effort patriotique et concerté d’une mise en commun et d’une entente pour un départ accéléré du Président et la mise en place d’une transition refondatrice et porteuse de transformations radicales et positives pour le peuple dans sa quête inlassable de mieux-être.

Juno7 Pub
Written By

Plus de contenu

Justice

Dossier Réginald Boulos: L’ULCC fera opposition à l’ordonnance du Tribunal de première de Port-au-Prince L’Unité de Lutte contre la Corruption (ULCC) a réagi à...

Justice

Dossier ULCC: la justice tranche en faveur de Réginald Boulos et la RBI. A travers une ordonnance, le doyen Bernard Sain-Vil a neutralisé les...

Actualités

Le pays rend un dernier hommage au président Jovenel Moïse Les obsèques du président Jovenel Moïse se déroulent  ce vendredi matin à Madeleine, au...

Actualités

Assassinat de Jovenel Moïse : Réginald Boulos, Steven Benoît, Youri Latortue, Dimitri Vorbe et Jean Marie Vorbe invités à se présenter au parquet de...