Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

L’ONU dresse le bilan de violations des droits humains en Haïti entre 2018 et 2019

ONU - Nations-Unis
Photo Crédit : Mike Segar / Reuters

L’ONU dresse le bilan de violations de droits humains des manifestations et d’abus entre 2018 et 2019

Port-au-Prince , Haïti .- Le 5 Janvier dernier, l’opposition a publié son calendrier de mobilisation pour exiger le départ du président Jovenel Moïse le 7 février 2021. À  l’approche de cette date fatidique, le Haut-Commissariat des Nations-Unies aux droits de l’homme et le Bureau intégré des Nations-Unies en Haïti publient un rapport conjoint dressant  le bilan des violations et abus des droits de l’homme perpétrés dans le cadre des manifestations qui se sont déroulées entre le 6 juillet 2018 et le 10 décembre 2019.

Dans ce document, publié le 18 janvier 2021, l’ONU examine les violations et abus aux droits à la vie et à la sécurité de la personne attribués aux gangs, à des individus armés non-identifiés et aux membres des forces de l’ordre.

Il relève un total de 131 violations et abus au droits à la vie et à la sécurité de la personne lors des manifestations de 2018, et 567 violations et abus pour celles de 2019. Il examine également les violations aux droits d’assemblée pacifique.

De plus, le rapport documente certaines des conséquences des évènements de 2018 et 2019 sur le quotidien de la population haïtienne. En particulier, il examine les impacts sur leur liberté de circuler, leurs droits à la santé, à l’éducation, à l’alimentation, sur l’accès à la justice et son administration, ainsi que sur le droit des personnes privées de liberté à être traitées avec humanité.

Enfin, le rapport rappelle les obligations du gouvernement haïtien en matière de respect des droits de l’homme dans le cadre des manifestations et formule des recommandations aux autorités haïtiennes afin de prévenir la récurrence des violations et abus. Ces dernières comprennent notamment un élargissement de l’espace civique de façon à favoriser le règlement pacifique des différends et la nécessité de pleinement mettre en œuvre les droits économiques et sociaux de la population haïtienne.

En savoir plus:

Du 20 janvier au 3 février 2021, inscriptions des candidats recalés

Diplômée en sciences juridiques, finissante en Psychologie, commis-comptable. Coordonnatrice de ACIDDUH ( Association des citoyens pour le développement durable en Haïti) . J'aime la nature, la vie et les gens. Je suis encore cette fillette curieuse qui a envie de tout savoir et qui n'a pas peur de prendre des risques. Tout ce que mon esprit peut concevoir et croire, il peut le réaliser.

Plus de contenu

Politique

Des structures politiques haïtiennes demandent à l’ONU de cesser son accompagnement financier, matériel, technique et logistique du référendum de Jovenel Moïse. Le 18 mai...

Actualités

La présidente du Conseil de sécurité de l’ONU « vivement préoccupée par les crises prolongées que traverse; Haïti. » La présidente du Conseil de...

Actualités

Quand le président rejette la Russie et cherche l’appui de l’ONU et l’OEA à la PNH pour combattre l’insécurité. Port-au-Prince , Haïti .- Les...

Actualités

AJH indigné et scandalisé par les propos du président Jovenel Moïse sur les journalistes devant l’ONU. L’Association des journalistes haïtiens ( AJH), dans un...