Connect with us

Économie

Makaya Chocolat: labeur et créativité autour du « chocolat d’or d’Haïti »

Published

on

Makaya Chocolat: labeur et créativité autour du « chocolat d’or d’Haïti »
Crédit photo: Matchimar
Innee Beauty Parlour
863 views

Ce 16 juillet 2020 marque le quatrième printemps de Makaya Chocolat. Si cet anniversaire est terni par la conjoncture du pays, il ne demeure pas moins nécessaire de célébrer la créativité et l’originalité de cette chocolaterie, pionnière dans son domaine en Haïti. Car Makaya Chocolat est bien plus qu’une fabrique de la précieuse confiserie qu’est le chocolat. Toute une histoire de vie se cache derrière chaque tablette, chaque dragée, chaque praliné. Makaya Chocolat est aussi la création d’un entrepreneur qui a su surmonter toutes les épreuves de la vie et se réinventer à chaque fois. La journaliste Nancy Roc a rencontré Ralph Leroy pour vous faire (re)découvrir la personnalité clé derrière le « chocolat d’or d’Haïti ».

En 2001, alors qu’il était un des publicistes les plus talentueux d’Haïti, Ralph (Prophète) Leroy a été menacé de kidnapping et est obligé de quitter son pays en 2003. Après un bref séjour comme mannequin à New York, il arrive en 2005 avec juste deux valises à Montréal, au Québec. Nouveau pays, le Canada, nouvelle culture, pas grand-chose en poche mais beaucoup d’idées et une volonté indéfectible. Il se lance sans tarder dans la confection de bijoux tout en apprenant la gemmologie. Après avoir obtenu sa certification, il assiste à un défilé de mode à ciel ouvert à Montréal et le virus de la mode l’emporte. Enfant, sa mère, couturière et styliste au Cap-Haitien, lui avait déjà inculqué les bases de la mode et de la vente. Il développera et peaufinera les acquis de son enfance dans la capitale de la Belle Province. 

Makaya Chocolat

Crédit photo: Jimmy Hamelin

Dans un monde sans pitié et presque hermétiquement fermé aux Noirs à l’époque, il s’impose très vite par sa fougue, sa créativité exemplaire, l’audace de ses créations, sa vision multiculturelle et les couleurs flamboyantes de ses vêtements pour hommes ou ses soies polychromatiques pour femmes dans un domaine où les tissus sont souvent dominés par des teintes sombres. Ses défilés sont parmi les plus courus à travers Montréal et font souvent sensation. Je peux en témoigner pour avoir eu le privilège d’assister non seulement à son travail en coulisses mais également à ses défilés sur podiums pendant plusieurs années. Le succès de Ralph Leroy l’amène également à Shanghai et à Atlanta mais au fond de lui, le retour au pays natal, devient un appel de plus en plus pressant. 

Il effectue ainsi plusieurs visites en Haïti à partir de 2013 et s’investit comme ambassadeur des orphelins du SIDA pour la Maison l’Arc-en-Ciel et pour la Fondation Maurice Sixto qui œuvre pour la promotion de l’éducation comme outil de développement et la protection des droits humains, en particulier ceux des enfants en domesticité, appelés Restavèk. Il offre aussi ses services de mentoring à plusieurs associations de jeunes haïtiens en les initiant à la mode et à la couture.

Suzuki 9.99

L’influence du cacao 

Déjà en tant que designer, Ralph Leroy s’intéressait au chocolat et avait participé à plusieurs évènements autour de ce condiment notamment à l’occasion du « Salon Je t’aime en chocolat » à Montréal en 2013, dont il avait été l’une des vedettes. Mais c’est en découvrant la Fédération des coopératives cacaoyères du Nord (FECCANO), en Haïti, que sa vie va prendre un nouveau tournant. Il nous en parle:

makaya chocolat

Crédit photo: @mekitwokht

« Ma rencontre avec la FECCANO a tout changé. Cette fédération regroupe plus de 6 coopératives et 4000 cacaoculteurs dont plus de 60% sont des femmes. C’était exactement le créneau qu’il me fallait. En conversant avec eux tout un monde a basculé et s’est ouvert à moi ; tant de fierté, tant d’histoire, de précaution et d’attention de ces petits producteurs aux techniques de fermentation tellement savantes que notre cacao en devient un d’exception, un grand cru recherché. De plus, étant moi-même un natif-natal du Nord, cela me donnait une double raison de commencer mon projet de chocolaterie en ce lieu. J’ai passé la nuit du 15 au 16 juillet 2016 à chercher un nom qui représenterait Haïti, ma culture, mes origines et,  pour une raison ou une autre, le mot Makaya me revenait constamment en tête. Au milieu de la nuit, soit le 16 juillet 2016, je me suis réveillé, j’ai commencé à travailler et j’ai enregistré le nom MAKAYA qui reflétait exactement ce que je voulais Malheureusement, vu les problèmes d’infrastructures, de l’absence de décentralisation et autres, j’ai dû ouvrir le Laboratoire à Port-au-Prince, mais je m’approvisionne toujours en cacao dans le Nord. »

La naissance de Makaya Chocolat

Une  nouvelle aventure débute donc pour Ralph Leroy et, comme tout entrepreneur de PME, il va faire face à des hauts et des bas : 

La naissance de Makaya Chocolat

Crédit photo: Kenly Metellus

« Au commencement, nous étions deux et je croyais que l’autre personne avait une connaissance du chocolat. Mais, du jour au lendemain, elle a disparue ! J’en ris aujourd’hui mais ce n’était pas drôle à ce moment-là. Je me suis retrouvé seul à perfectionner mon art et aussi avec un investissement lourd sur le dos. J’ai passé des nuits blanches pour attendre la naissance de mon premier chocolat quelques mois plus tard, lorsque j’ai compris comment ça fonctionnait. J’ai d’abord eu 3 employés (1 homme et 2 jeunes femmes); aujourd’hui, nous sommes 23. La majorité est composée de jeunes de 20 à 30 ans, 65% sont des jeunes femmes. Je suis très fier de mes employé(e)s car ils- elles sont responsables, ont de la vision et ont bien compris où et comment s’inscrit l’histoire de Makaya ».

Le « chocolat d’or d’Haïti »

Dans l’Amérique précolombienne, le cacaoyer était principalement cultivé par les populations mésoaméricaines, notamment par les Olmèques, les Mayas puis les Aztèques. Haïti a été parmi les premières nations à cultiver commercialement le cacao après que le conquistador espagnol Hernan Cortez ait installé une plantation dans le pays et d’autres territoires espagnols tels que la République dominicaine au début du XVIe siècle.

Le slogan « Le chocolat d’or d’Haïti » est une inspiration de Ralph Leroy. « Il fait référence au riche passé de notre terre et de l’or, cet élément précieux le plus convoité et qui a été produit par la terre d’Haïti à l’époque », me révèle-t-il. 

Le cacao produit au nord d’Haïti, son arôme unique et ses conditions de production durables sont reconnues de par le monde, notamment à Paris, en France et Makaya Chocolat tient à conserver ses qualités exemplaires : «  Notre gamme de chocolat noir, transformée et produite par nous est sans agent de conservation, sans additif, aucun produit chimique ajouté. Tout est organique. D’autres saveurs s’ajouteront à la liste bientôt », annonce Ralph Leroy. A souligner que le cacao utilisé par Makaya Chocolat est certifié « Bio » depuis 2011..

Le « chocolat d’or d’Haïti »

Crédit photo: Kenly Metellus

« Les tablettes de Makaya Chocolat contiennent différents pourcentages de cacao: 65%, 70%, 80% et 90% et nos clients peuvent découvrir les différentes saveurs d’appréciation du cacao de notre chocolat noir. La teneur en cacao d’un chocolat et son effet sur la saveur est capitale. Déjà nous savons que la fève de notre cacao est très fruitée et dénote du Citrus de la famille des Rutaceae. Lorsque vous le dégustez, vous serez surpris par une saveur amertume-terre, pour finir sur la note citrus », explique le premier chocolatier certifié d’Haïti.  

Quant au chocolat au lait, selon Ralph Leroy, « certains pays producteurs, en particulier les États-Unis, estiment que tout chocolat en dessous de 31% à 33% n’est pas considéré comme un chocolat au lait. Le nôtre contient 45% de lait et il se distingue par ce goût de caramel qui se marie au cacao. Il y a une certaine ambiguïté dans sa saveur qui est très appréciée par nos acheteurs et c’est l’un de nos best-seller

Si certains ne considèrent pas le chocolat blanc comme du chocolat, le chocolatier rétorque «  Et oui ! c’est du chocolat ! Le beurre de cacao est naturel et inoffensif pour la santé. Le  cacao est torréfié avant d’être pressé pour extraire le beurre et confectionner du chocolat blanc.» Point final.

Le « chocolat d’or d’Haïti »

Crédit photo: Carla Beauvais

Le chocolat vedette de Makaya est le chocolat noir 100% apprécié par plus d’un et en particulier par les fins connaisseurs pour sa finesse et son titillement des papilles gustatives. « On a comme l’impression d’avoir un chocolat au lait sous forme liquide. Au début, le chocolat noir 100% a été conçu pour faire du chocolat chaud et de la cuisine. Aujourd’hui, certain(e)s l’apprécient tellement qu’il est consommé comme une tablette. Il fond dans la casserole sans laisser de résidu, donc pas besoin de tamis pour le passer. Il est crémeux et voluptueux et ne laisse pas de beurre flottant au-dessus de la tasse. Il peut être préparé avec du lait au choix (amandes, soya, bœuf) ou tout simplement sans lait. Vous trouverez la recette de base au dos de l’emballage ».

Ralph Leroy déconseille fortement de manger le chocolat comme un chewing-gum. « Cassez un morceau et déposez-le sur la langue. Un bon chocolat doit pourvoir y fondre sans utiliser les dents parce que le chocolat est tempéré pour fondre à la température de la bouche.», précise-t-i. 

Le 27 juin écoulé, tel un cadeau en prélude à son quatrième anniversaire. Makaya Chocolat a paraphé deux importants partenariats pour sa distribution à l’étranger :

Le « chocolat d’or d’Haïti »

« Le premier avec la compagnie canadienne, H & A International Inc., basée à Ontario pour la distribution des chocolats Makaya sur différents marchés en Afrique au Nigeria, Cameroun, République Démocratique du Congo, en Côte d’Ivoire,  au Sénégal, en Sierra Leone et en Afrique du Sud. Et le second, avec Porchette Food Distribution LLC, compagnie américaine basée en Pennsylvanie pour la distribution dans quelques états tels que la Pennsylvanie, le Maryland, New Jersey, Connecticut, New Jersey et le Massachussets », se réjouit Ralph Leroy. 

Dans la deuxième partie dédiée à Makaya Chocolat, nous vous emmènerons en Italie où Ralph Leroy a obtenu sa certification internationale de chocolatier et s’est spécialisé aussi en confiserie. Analyse sensorielle, test de reconnaissance des flaveurs sur fèves, liqueur et chocolat, et confections sculpturales chocolatées ; ne manquez pas notre rendez-vous de ce week-end. Nous poserons aussi la question qui nous taraude déjà : Makaya Chocolat restera-t-elle en Haïti ?

Nancy Roc, le 15 juillet 2020.

À lire aussi:

 

 

Suzuki 9.99

Journalist, editorialist & political analyst- Concerned citizen, environmental activist, influencer #Journalist, #photographer & @globetrotter 42 countries

Advertisement
Click to comment
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 989,003 other subscribers

Archives