Connect with us

Actualités

Manifestation du 18 novembre: une grande mobilisation pour une faible participation à Port-au-Prince

Published

on

Manifestation du 18 novembre: une grande mobilisation pour une faible participation à Port-au-Prince 29
Suzuki 9.99
2,405 views

Comme annoncé, l’opposition politique a gagné les rues ce lundi dans plusieurs villes du pays pour continuer d’exiger la démission de Jovenel Moïse. Dans la capitale haïtienne, où la grande mobilisation a été annoncée, cette manifestation n’a pas réunie la grande foule contrairement à ce qui a été prévu.

Sur la route de Delmas, les manifestants, des jeunes pour la plupart, scandent les slogans habituels (Jojo mele ,Jojo antrave) contre le régime en place.

Avec fougue, quoique peu nombreux, ils mettent le cap sur Pétion-Ville.

À Port-au-Prince, toutes les activités ont été paralysées depuis tôt ce lundi matin, alors que plus d’une semaine de cela, la zone métropolitaine de Port-au-Prince avait connu
un calme apparent. Ce qui avait facilité la reprise de certaines activités dont le commerce et le transport en commun.

Lait Bongu

Au Cap-Haïtien, aux Gonaïves ,à Miragoâne et à Saint-Marc, des manifestants ont gagné les rues. Dans la cité Nissage Saget, des militants ont brûlé un drapeau américain pour dénoncer le support des États-Unis au pouvoir en place.

À la Cité d’Anacaona, toutes les activités étaient au point mort ce lundi matin. Des barricades enflammées ont été érigées au niveau de plusieurs axes routiers. Des individus non identifiés ont enlevé plusieurs plaques de béton du Pont Neuf à l’entrée de la ville de Léogane coupant toute communication entre l’Ouest, le Sud, le Sud’Est, les Nippes et la Grand’Anse.
Il faut souligner qu’à Tabarre des jeunes ont erigé plusieurs baricages sur le blv 15 octobre paralysant la circulation des véhicules .

Jeep9.99
Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 986,919 other subscribers

Archives