Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

Nesmy Manigat en tournée post-séisme dans la Grand-Anse

Nesmy Manigat en tournée post-séisme dans la Grand-Anse

Le ministre de l’éducation nationale Nesmy Manigat en tournée post-séisme dans le département de la Grand’Anse.

Accueilli par le Directeur départemental de l’éducation Jean Marcel Jeanty, l’actuel ministre de l’éducation a entamé des rencontres avec les acteurs du système éducatif et des visites d’écoles détruites par le séisme du 14 août dernier. Ce samedi 4 décembre 2021, des élèves d’écoles publiques et privées, des représentants de plusieurs organisations d’enseignants, des directeurs d’écoles ainsi que de l’Université Publique Régionale étaient présents lors d’une première rencontre qui s’est déroulée aux bureaux de la Délégation de Jérémie avec l’actuel titulaire du MENFP.

Accompagné d’une délégation composée de la cellule d’urgence du ministère mise en place après le séisme et du Fonds National pour l’Education, le ministre Nesmy Manigat a salué le courage des participants pour leurs efforts après le séisme.  “Je suis venu pour échanger avec vous afin de mieux comprendre les différents rapports qui m’ont été soumis en vue d’accélérer le démarrage des chantiers de reconstruction et de mieux aborder les problèmes récurrents du système éducatif” a-t-il déclaré, d’entrée de jeu.

Juno7 Pub

Plusieurs acteurs présents ont clairement indiqué leurs frustrations face aux retards observés dans le démarrage des chantiers promis, car rien n’a encore été fait selon eux. Le ministre a élaboré sur sa feuille de route insistant sur son slogan Lekòl Pa Ka Tann, faisant valoir qu’après deux années académiques lourdement handicapées par les crises politiques et sanitaires du COVID-19, le pays ne peut pas se payer le luxe de perdre une troisième année scolaire consécutive.

Nesmy Manigat en tournée post-séisme dans la Grand-Anse

Il annonce un programme de rattrapage et le renforcement cette année des compétences de base en littératie et numératie qui sont des fondamentaux à ne pas rater. Il dit vouloir une réponse globale qui intègre curriculum, enseignement-apprentissage, condition enseignante et bien-être des apprenants en tenant compte de ce contexte de crise politique, sanitaire et de la post-urgence.

Le ministre mise sur une cantine scolaire prioritairement à base de produits locaux pour appuyer la recapitalisation des familles paysannes et des producteurs qui de toute façon supportent les frais de scolarité des enfants, jusqu’à un plan qui intégrera la transformation des temps libres des élèves en temps éducatifs pour combler les nombreuses lacunes accumulées. Quant au  Fonds National d’Education (FNE), le ministre  pense qu’il devra opérer selon les modalités de fonds départementaux de l’éducation encadré par un groupe local de partenaires de l’éducation.

Au cours de ces échanges qui ont duré plus de deux heures, les associations présentes ont plaidé la cause de la condition enseignante faisant valoir la précarité de leurs conditions de travail et de vie. Au nombre des revendications figurent les arriérés de salaires, la régularisation de leur statut de fonctionnaires. Le recteur de l’Université Publique de la Grande-Anse a quant à lui plaidé la cause des étudiants diplômés en sciences de l’éducation qui selon lui devraient retenir l’attention du ministre au même titre que ceux de l’Ecole Normale Supérieure dans l’application de l’article 10 des 12 mesures.

Interpellé sur une carte de debit promis par un de ses prédécesseurs, Nesmy Manigat dit n’avoir pas encore tous les éléments de ce dossier pour réagir, mais en a profité pour annoncer qu’il reprendra le dossier de la Carte Avantage Education qui offrira tant aux enseignants du public que du privé, détenteurs du permis provisoire d’enseigner ou du permis d’enseigner des privilèges et réduction de prix offerts par des entreprises partenaires.

Plusieurs élèves du nouveau secondaire ont également pris la parole pour demander de faire baisser les coûts des matériels scolaires et réclament  des équipements informatiques et l’accès a internet.  Certains ont noté l’importance d’un accompagnement faisant valoir qu’ils sont exposés à beaucoup de traumatismes allant de la violence sexiste jusqu’a des stigmatisations ciblant la jeunesse.

En guise de conclusion, le ministre Manigat a promis de revenir et de se convertir au besoin en chef de chantier pour faire avancer les travaux de reconstruction des infrastructures et équipements scolaires détruits récemment.

 

Nesmy Manigat en tournée post-séisme dans la Grand-Anse

En savoir plus:

Arcahaie: un championnat de foot organisé pour la fête patronale de Fond Baptiste

Written By

Redacteur en chef et administrateur de l'agence de presse en ligne JUNO7, Juriste de formation, spécialiste en management, suivi et évaluation des projets, consultant des affaires publiques.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Aktyalite AN KREYÒL

Yon ventèn lidè kominotè chita pale ak minis edikasyon Nesmy Manigat pou wè estrateji ki dwe anplwaye pou lekòl relouvri nan blòk Matisan ak...

Éducation

Le Dr Hervé Boursiquot a été installé ce lundi 17 janvier 2022 à la tête de l’Office National du Partenariat en Éducation (ONAPE). Le...

Éducation

Nesmy Manigat annonce le retour des élèves au lycée national de La Saline. Le ministre de l’éducation nationale, Nesmy Manigat, a annoncé ce mardi...

Éducation

Vers la reprise des activités scolaires au lycée de la Saline à la rentrée de janvier Le ministre Nesmy Manigat dans le cadre de...