Connect with us

Pakistan

Pakistan : l’ex-président pakistanais Musharraf condamné à mort par contumace

Published

on

Pakistan : l'ex-président pakistanais Musharraf condamné à mort par contumace 28
AFP Photos/Aamir Qureshi
Innee Beauty Parlour

L’ex-président pakistanais Pervez Musharraf, en exil à Dubaï, a été condamné à mort par contumace ce mardi 17 décembre pour « haute trahison », a annoncé la radio publique. Une première dans un pays où l’armée est souvent considérée comme à l’abri des poursuites.

La condamnation de ce personnage central de l’histoire récente du Pakistan a trait « à la décision qu’il a prise le 3 novembre 2007 », soit l’imposition de l’état d’urgence dans le pays, selon son avocat, Akhtar Shah. L’ex-président « n’a rien fait de mal », a-t-il souligné.

Le général Musharraf était arrivé au pouvoir à l’aide d’un coup d’État sans effusion de sang en octobre 1999. Par la suite, il s’était autoproclamé président en juin 2001, avant de remporter en avril 2002 un référendum controversé.

Sous son règne, le Pakistan avait vu sa croissance économique décoller, sa classe moyenne se développer, les médias se libéraliser et l’armée jouer la carte de l’apaisement face à l’Inde rivale. Mais ses opposants dénonçaient continuellement sa mainmise « dictatoriale » sur le pouvoir. Il a dû partir en exil en 2008.

Source : RFI

Actimed

La Rédaction

Innee Beauty Parlour

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Lunick Revange (Redacteur) Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Jean Herntz Antilus (Rédacteur)

Advertisement

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner

Join 991,843 other subscribers

Archives