Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Des cadres de plusieurs ministères formés sur la Gestion des Conflits Transfrontaliers entre Haïti et la République dominicaine

Des cadres de plusieurs ministères formés sur la Gestion des Conflits Transfrontaliers entre Haïti et la RD

Des cadres de plusieurs ministères formés sur la Prévention et Gestion des Conflits Transfrontaliers entre Haïti et la RD

Le Professeur James BOYARD, à l’initiative du Secrétariat Technique de la Commission Mixte haïtiano-dominicaine (STCMHD), en collaboration avec l’OIM et le PNUD, a présenté et animé,  le 8 octobre 2021 à l’hôtel Kinam, un Séminaire de formation autour de la “Prévention et Gestion des Conflits Transfrontaliers entre Haïti et la République dominicaine”, à l’intention  des hauts cadres de plusieurs ministères.

A un moment où les relations entre ces deux pays sont marquées par des frictions liées notamment aux revendications des deux gouvernements sur la Rivière Massacre et aux risques d’exode massifs d’haïtiens vers la République voisine fuyant la violence des gangs armés, cette formation a été accueillie avec enthousiasme et intérêt  par plusieurs dizaines de hauts cadres des Ministères des Affaires Etrangères, de l’Intérieur, de la Défense, du Commerce, de l’Agriculture, de l’Environnement, dont des diplomates haïtiens en poste au Panama, à Porto rico et au Mexique.

Juno7 Pub

Ce premier Séminaire du genre  a débuté dès 9 heures du matin et a pris fin vers  16 heures 30 dans un climat de questions et de commentaires émanant des participants attestant leur grande satisfaction et surtout la nécessité d’élargir ce type de formation à d’autres personnes.

Pour les organisateurs du Séminaire, l’objectif était double. D’abord, il était important de permettre aux participants, notamment ceux qui ont l’habitude d’intervenir dans la conduite des relations entre Haïti et la République dominicaine d’être mieux outillés du point de vue théorico-conceptuel pour identifier les causes enracinées, ainsi que le processus mécanique des conflits transfrontaliers entre les deux pays. Il était question aussi de mettre à la disposition de ces acteurs un ensemble de méthodes, de techniques et de stratégies leur permettant d’assurer de manière efficace la prévention et la gestion des conflits entre Haïti et l’Etat voisin.

Dans ce contexte, le Séminaire avait été organisé suivant une méthode d’exposé magistrale interactive, soutenu par des exemples concrets, puisés dans l’histoire ou l’actualité récente des relations haïtiano-dominicaines.

Divisé en trois Modules principaux, le Premier exposé Powerpoint du Prof. James BOYARD adressait la question du « Cadre contextuel », dans la mesure où il importait de décrire le contexte à la fois structurel (politique, économique, spatial) et cognitif (sentiment d’identité national, ressentis historiques) qui sert d’éléments nourriciers aux dynamiques « crisalités » entre Haïti et la République dominicaine.

Le Deuxième Module portait sur le « Cadre processuel », ce qui a permis de mettre en relief les dynamiques d’interactions mécaniques produits par les « Conflits transfrontaliers », lesquells tendent à générer un processus cyclique transformant de simples frictions, en tensions puis en crises ouvertes à partir d’un phénomène d’escalade naturel. L’enseignement de ce Module a permis d’identifier l’existence de sept (07) formes de conflits entre Haïti et la République dominicaine, dont les conflits dit « Territoriaux », « Commerciaux », « Ecologiques », de « Migration », de « Position », de « Ressources » et de « Sécurité ».

Le Troisième Module a présenté le « Cadre managérial  des phénomènes conflictogènes ou de crisalité, en permettant aux participants d’assimiler les principales techniques, procédures, stratégies ou instruments à la fois formels ou informels auxquels les gouvernements des deux pays pourraient recourir pour assurer la prévention et la gestion des conflits transfrontaliers.

Bien entendu, sachant qu’une dynamique conflictogène s’étend sur trois périodes de temps, la période « Ad Bellun » (antérieur au conflit), la période « In Bello » (pendant le déclenchement du conflit) et la période « Post Bellum » (postérieur au conflit), l’enseignement de ce dernier Module s’est attelé à faire ressortir les spécificités et les enjeux managériaux de chacune de ces périodes, avant d’énumérer et de décrire ces principaux outils de résolution pacifique de conflits, dont le « Building confidence », la « Communication formelle/légale », la « Diplomatie préventive »,  le « Multi-track diplomacy », le « Recours aux communautés transfrontalières », etc.

Des cadres de plusieurs ministères formés sur la Gestion des Conflits Transfrontaliers entre Haïti et la RD

En savoir plus:

Etazini: Yon fotograf efase tout foto maryaj yo paske lamarye yo refize l manje nan resepsyon an

Written By

Journaliste Photographe , Webmaster, Community Manager, Web Developer (Étude en cours à Brigham Young University-Idaho, USA).

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de contenu

Aktyalite AN KREYÒL

Enstiti Duartiano nan Repiblik Dominikèn mande pou fwontyè ki separe Ayiti ak Repiblik Dominikèn lan toujou rete fèmen. Prezidan enstiti Duartiano a, Wilson Gómez...

Actualités

Komèsan nan Repiblik Dominikèn pwopoze pou fwontyè a relouvri pou evite yon “Pénurie alimentaire” an Ayiti. Depi aprè lanmò Jovenel Moïse nan lannuit 6...

Actualités

Le contrôle strict des passants au niveau de Malpasse a causé un embouteillage monstre à la frontière qui devrait être fermée dès ce lundi...

Actualités

Le gouvernement américain soutient les efforts des secteurs privés dominicain et haïtien pour rendre prospère et sure la frontière haitiano-dominicaine. C’est dans cette optique...