Connect with us

Hi, what are you looking for?

Actualités

La terreur infligée par les gangs oblige la population de Carrefour-Feuilles à marcher contre l’insécurité

La terreur infligée par les gangs oblige la population de Carrefour-Feuilles a marché contre l'insécurité

La terreur infligée par les gangs de Grand Ravine oblige la population de Carrefour-Feuilles a marcher contre l’insécurité.

Terrorisés par le groupe armé de Grand Ravine, les résidents du quartier de Carrefour-Feuilles ont marché le lundi 7 août 2023 contre l’insécurité afin de demander aux autorités concernées de prendre leurs responsabilités d’établir l’ordre et la paix dans la cité. Depuis le week-end dernier, la population de ce quartier fait face à la terreur des groupes armés de Grand Ravine qui veulent contrôler ce quartier.

Savane Pistache dans les hauteurs du quartier de Carrefour-Feuilles était la première cible de ces malfrats qui veulent s’emparer de ce territoire afin de mieux contrôler la capitale haïtienne. Ils ont tué, pillé et incendié comme à l’accoutumée. Des résidents sous le choc ont fui leurs maisons pour échapper à la terreur de ces individus armés.

Mécontents, les habitants ont foulé lundi le macadam pour demander aux autorités de prendre leurs responsabilités face à cette situation. Ils ont marché de Carrefour-Feuilles jusqu’à la Primature pour demander au premier ministre Ariel Henry, chef du CSPN, d’établir un climat de paix. “Nou pa kapab ankò, nou bouke. Bandi ap tiye nou, tiye pitit nou. Leta pa di anyen”, a lancé une jeune femme aux micros des journalistes.

La zone métropolitaine de Port-au-Prince est contrôlée par les gangs. Récemment, des gangs armés opérant dans la commune de Tabarre terrorisent la population. Pour échapper à la terreur de ces malfrats qui tuent, pillent et incendient des maisons, ils ont fui le lundi 24 juillet leurs domiciles pour s’installer devant le bâtiment de l’ambassade des Etats-Unis.

La capitale est encerclée par ces individus qui font la loi dans les quartiers. En raison de l’incapacité des autorités de rétablir l’ordre, plusieurs territoires sont déjà perdus et contrôlés par des gangs qui volent, tuent, brûlent, pillent et enlèvent des gens pour soutirer de fortes sommes d’argent.

La terreur infligée par les gangs oblige la population de Carrefour-Feuilles a marché contre l'insécurité

En savoir plus:

“Boss”, une playlist de Steves J Bryan regroupant plusieurs artistes du milieu

Click to comment

Laisser un commentaire

Plus de contenu

Insécurité

En Haïti, les entreprises sont contraintes de verser aux gangs des sommes pouvant atteindre 20 000 dollars par semaine, selon un rapport de l’Initiative...

Insécurité

Violence des gangs dans les quartiers: en décembre 2023, l’Organisation Internationale pour les Migrations enregistre plus de 310 000 personnes déplacées à l’intérieur du...

Insécurité

389 cas de kidnapping enregistrés en Haïti entre janvier et mars 2023, selon le Centre d’Analyse et de Recherche en Droits de l’Homme (CARDH)....

Aktyalite AN KREYÒL

Lanfè kidnapin ak ensekirite k ap boulvèse Ayiti kounya se rezilta koudeta 29 fevriye 2004 la, dapre ansyen Jean-Bertrand Aristide. Nan yon diskou li...