Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Un Premier ministre convaincu de l’inexistence de l’Etat, ne devrait-il pas démissionner?

Un Premier ministre convaincu de l'inexistence de l'Etat, ne devrait-il pas démissionner?

Premier ministre Joseph Jouthe est convaincu de l’inexistence de l’Etat. Ne devrait-il pas démissionner à la tête de la Primature?

Une conversion à huis clos du Premier ministre Joseph Jouthe avec des membres de son équipe circule depuis plusieurs heures sur les réseaux sociaux, notamment sur l’application Whatsapp. Ce coup inattendu lui est peut-être administré par un ennemi silencieux qui s’est retrouvé au bon endroit et au bon moment.

L’enregistrement dont il est question laisse entendre le chef du gouvernement en train de malmener avec sa langue les politiciens qui espèrent diriger le pays à l’avenir et celui qui a préparé la dernière loi de finance. Il s’est montré très acide à leur égard.

Juno7 Pub

Parlant de l’Etat dont son gouvernement est le représentant provisoire, on entend un Joseph Jouthe sans pitié ni un minimum de respect. “Le pays n’existe pas! C’est un pays qui n’existe ni sur papier ni dans le réel”,lâche avec certitude le chef du gouvernement se questionnant sur le désir exprimé par les politiques de diriger un pays comme Haïti.

“Quelqu’un qui se porte candidat pour un poste électif en Haïti aujourd’hui, qu’est-ce qu’il veut diriger au juste”, se demande le Premier ministre qui les accuse d’être à l’origine des réseaux de gangs qui sèment la peur et le deuil dans le pays.

De l’avis de plusieurs observateurs, cette audio de Joseph Jouthe devenue virale sur les réseaux sociaux, révèle qu’il n’est pas un démocrate. Ces propos du chef du gouvernement lèvent le voile sur son côté tyrannique démontrant sans l’ombre d’un doute son malaise avec l’alternance politique, régie par les élections.

Selon le chef du gouvernement, le budget n’est pas encore adopté parce qu’il ne reflète pas la grande vision prônée par le président de la République. Il affirme avoir récemment demandé au ministre en question de “refaire son devoir” six mois après l’avoir déjà réprimandé sur ce même dossier.

Aucun budget n’est encore prêt selon les informations dont nous disposons. L’Etat haïtien et le Fonds Monétaire International n’ont pas encore trouvé un accord en ce sens.

Avec ces déclarations diffusées à son insu, Joseph Jouthe vient de prêter le flanc aux détracteurs internationaux d’Haiti qui ont toujours crû que le pays était ingouvernable.

A lire aussi: Insécurité: une révélation de Joseph Jouthe sème la confusion

Written By

John F. Moreau (PDG | juno7) - Jinaud Augustin (ADM, Redacteur en Chef) - Jusner JEAN-PIERRE CPAH, (Economiste) - Pierre Emmanuella Tanis (Rédactrice) - Ody Bien-Eugène (Photographe) - Patrick Edouarzin TCHOOKO (Caricaturiste), Chrisnette Saint Georges (Présentatrice) Dimitry Charles (Rédacteur)

Plus de contenu

Économie

60 gdes pour 1 dollar américain sur le marché formel, le bureau de la primature dément ” Ces allégations mensongères”. Le bureau de communication...

Politique

Report à une date ultérieure de la cérémonie de lancement de l’accord politique pour une gouvernance apaisée et efficace de la période intérimaire. Dans...

Actualités

Le premier ministre veut récupérer tous les biens de l’État qui sont en possession des neuf secrétaires d’État qui ont fait partie du gouvernement...

Politique

Référendum et élections: le premier ministre a.i Claude Joseph, accompagné de deux ministres délégués, visite plusieurs institutions étatiques en charge des questions du référendum...